Dévoré à mort par un chien policier pendant un contrôle routier

Vues : 3103

Deux versions différentes dans leur atrocité concernent la mort troublante d’Antwun « Ronnie » Shumpert, le 18 juin à Tupelo, dans une ville du Mississipi. A la suite d’un contrôle de routine, un afro-américain est mort à l’hôpital, suite d’affreuses blessures aux testicules et à des tirs par balles à la poitrine. Neuf jours plus tard, l’avocat de la famille de la victime, Carlos Moore révèle des incohérences dans la déposition de l’agent incriminé. Le procureur soupçonne le policier d’avoir mutilé atrocement et abattu de sang-froid, Antwun « Ronnie » Shumpert.

C’est un banal contrôle routier qui prend une tournure sanglante, ce samedi 18 juin vers 21h38. Antwun « Ronnie » Shumpert est à bord du véhicule de son ami Charles Forster. Un policier, Tyler Cook lui fait signe de s’arrêter. L’homme de 37 ans ouvre la portière, saute du véhicule et s’enfuit.
L’officier de police qui est accompagné d’un chien (autorisé uniquement lors de la recherche de criminel présumé), poursuit à pied Antwun « Ronnie » Shumpert.
Tyler Cook le découvre caché dans une maison au quartier Lee Acres. Le chien attaque alors Antwun « Ronnie » Shumpert à l’aine, puis le policier tire à plusieurs reprises et tue l’afro-américain. Ce sera la version du département de Police de la ville de Tupelo.

Après cinq heures de souffrance, Antwun « Ronnie » Shumpert, père de cinq enfants meurt à l’hôpital du Medical Mississipi Center de Tupelo.

Deux jours plus tard, le Mississipi Daily Journal, rapporte que le maire de la ville de Tupelo a convoqué la presse. Jason Shelton et le Révérend Chris Taylor de la NAACP (Association nationale pour la promotion des gens de couleur) demandent à la population noire, d’attendre les résultats de l’enquête qui est en cours.

Lundi 27 juin, durant une conférence de presse, Carlos Moore (avocat de la famille Shumpert), confie qu’il n’est pas convaincu qu’Antwun « Ronnie » Shumpert soit mort si simplement. Après enquête et avec les photos qu’il possède, pour l’avocat,  il s’agit d’un lynchage sur un homme désarmé. Sans savoir de qui il s’agissait, l’agent de police, Tyler Cook aurait exécuté froidement le père de famille : Antwun « Ronnie » Shumpert,

Pour l’avocat, la thèse de l’enquête en cours s’appuie sur des allégations et des incohérences.
Selon des témoins, Antwun « Ronnie » Shumpert ne fuyait pas. Il s’apprêtait à se rendre quand le chien policier a bondi en l’attrapant violemment à l’aine. L’animal l’a saisi et mordu très longuement aux testicules. Assommé, édenté baignant dans son sang, Antwun « Ronnie » Shumpert repoussait le chien, quand les témoins ont entendu quatre coups de feu.

Devant la presse, l’avocat de la famille Shumpert, Carlos Moore a exhibé des photos où l’on découvre les blessures de la victime. Des images qui laissent entrevoir une plaie béante dans ses testicules et des lacérations profondes sur tout le corps.

Devant de telles preuves, Carlos Moore, l’avocat de la famille, demande la démission de l’officier Tyler Cook,  il s’interroge et se demande : « pourquoi, tuer un homme sans défense, l’exécuter de sang-froid puisqu’il n’était plus une menace pour personne ». Et d’ajouter devant les journalistes présent à sa conférence de presse ce lundi 27 juin : « Ce fut une journée de lynchage moderne »
L’avocat Carlos Moore, envisage de poser une plainte fédérale.

Dans certaines villes des États-Unis, un homme noir est beaucoup plus susceptible d’être tué par un policier que dans un accident de la route » indique le Daily News dans son édition d’hier soir.

Dorothée Audibert-Champenois


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés