Diaspora-Affaire Weinstein : Une journaliste et des actrices font des déclarations sur le producteur licencié

Vues : 786

L’Affaire Hervey Weinstein publiée dans le « New York Times  »  et le « New Yorker » à quelque jours d’intervalle cette semaine, a créé des dommages collatéraux en cascade. C’est, entre autres, le magazine Ebony qui révèle que Tamron Hall, une journaliste de 47 ans, a du revoir ses projets à court terme de lancer un nouveau Talk Shows à la télévision. Un programme élaboré avec la société du producteur Harvey Weinstein soupçonné de faits sexuels graves.

 

La co-présentatrice de l’émission « Today » espérait enfin être au commande de son propre Talk Show, un nouveau concept en partenariat avec l’américain Hervey Weinstein, oscarisé en 2012 pour The Artist. selon un communiqué publié par Weinstein, le concept de l’émission était assez simple. Le show matinal devait  se concentrer sur les événements d’actualités et la journaliste était programmée pour interviewer des célébrités.

Mais l’homme de cinéma est accusé par plusieurs femmes, d’agressions sexuelles, de harcèlement et de viols, des faits connus du tout Hollywood, selon la presse américaine. Depuis, le producteur de cinéma, incontournable, a été licencié et sa chute entraîne, reports, annulations ou suspensions de projets pour de nombreux artistes, des personnalités ou des journalistes comme Tamron Hall.

Dans une interview accordée au Huffington Post, la co-présentatrice a déclaré qu’elle aurait (pour cette émission) signé un accord de développement avec The Weinstein Television. Mais le puissant producteur est dans la tourmente et ses difficultés personnelles mettent en péril les projets de Tamron Hall comme ceux de nombreux artistes, acteurs de cinéma ou journalistes aux USA. La brillante Tamron Hall devra attendre et la native du Texas qui a remporté un prix Edward R. Murrow pour son rapport sur « la violence familiale » en 2016 a réagi en apprenant les accusations portées à Harvey Weinstein. Car la journaliste est personnellement concernée par les violences familiales.  En 2004, Renate, la sœur de Tamron Hall, a été assassinée suite à des violences domestiques.

 Tamron Hall est une journaliste noire américaine et militante sociale. Grâce à la campagne «Shine A Light» la co-présentatrice mène un combat contre la violence familiale. Son association caritative Shine A Light, soutient des causes telles que les sans-abris, les démunis et ceux qui subissent des abus sexuels.

En visite au Temple University, la jeune femme choquée, tout en affirmant que Weinstein n’a eu aucun comportement inapproprié envers elle, a indiqué : « C’est le pire cauchemar d’une femme d’être dans une situation où quelqu’un de très puissant a le contrôle sur votre vie. J’ai tout de suite pensé aux femmes qui ont souffert en silence et qui ont été paralysées par la peur. »

Comme la star du petit écran, des actrices telles, Viola Davis ou Zendaya ont également publiées des déclarations sur Harvey Weinsein, le co-fondateur de Miramax.

La chute d’un des poids lourds de l’indus­trie ciné­ma­to­gra­phique améri­caine a également créé un début de polé­mique sur Twit­ter. Omar Sy, l’acteur qui vit aux Etats-Unis a défendu le fonda­teur de Mira­max et The Wein­stein Company sans trop le charger dira-t-il. Le producteur a contribué pour une grande part dans le succès Outre-Atlantique d’Intouchables.

D’autres grands projets sont également victimes de la chute du géant Harvey Weinstein. Selon Le Parisien, Apple a annulé un projet de série sur Elvis Presley et Amazon révise ses projets avec la Weinstein Company» pour deux co-productions.

Les médias américains rapportent que des dirigeants du studio, la Weinstein Company, pensent repousser la sortie du film «Current War» prévue le 24 novembre prochain et le dernier long-métrage programmé par la société en 2017. Certains films pourront aussi ne pas être sélectionnés pour les Oscars 2018.

Tamron Hall, Hall a été nominée d’un Emmy pour « The Bottom Line », qui a été diffusé pour la première fois en 1999. Elle a été Grand-reporter pour NBC News avec l’émission « The Inauguration of Barack Obama » en 2010. Tamron Hall a reçu le Prix Lew Klein Alumni des médias, à l’Université Temple en 2010. La journaliste a également reçu une autre nomination aux Emmy pour son reportage intitulé «Education Nation : Teacher Town Hall» en 2011. Tamron Hall a eu des articles dans plusieurs publications importantes, entre autres, Ebony Magazine, Forbes ou Huffington Post.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesEbony/CelebrityI/