« Dieumerci » le nouveau film du réalisateur martiniquais Lucien Jean-Baptiste

Vues : 380

Lucien Jean-Baptiste est de retour avec son troisième film en tant que réalisateur. Dans Dieumerci, le réalisateur martiniquais passe derrière et aussi devant la caméra pour le plaisir de tous.

Pour celles et ceux qui veulent déjà se faire une idée sur le film, voici le synopsis :

À sa sortie de prison, DieuMerci, 44 ans, décide de changer de vie et de suivre son rêve : devenir comédien. Pour y arriver, il s’inscrit à des cours de théâtre qu’il finance par des missions d’intérim. Mais il n’est pas au bout de ses peines. Son binôme Clément, 22 ans, lui est opposé en tout. Dieumerci va devoir composer avec ce petit « emmerdeur ». Il l’accueille dans sa vie précaire faite d’une modeste chambre d’hôtel et de chantiers. Au fil des galères et des répétitions, nos deux héros vont apprendre à se connaître et s’épauler pour tenter d’atteindre l’inaccessible étoile.

Au-delà de cette histoire, le film aborde un autre thème. Celui de la difficulté d’exister dans le cinéma français quand on est un acteur ou une actrice noire. Difficile pour un acteur noir de ne pas jouer « le noir de service » dans un film. Vivant dans une cité, sans emploi ou encore avec plusieurs enfants. La difficulté et la reconnaissance des acteurs noirs dans le cinéma a été souligné aussi durant la cérémonie des oscars. Plusieurs célébrités ont pointé du doigt le fait qu’aucun noir n’a été nominé cette année. Elles soulignaient la composition du panel qui votait pour les nominations en majorité des hommes blancs assez âgés. Depuis une révision de ce panel a été promis par l’académie des oscars pour plus de diversité et une meilleure représentation de la profession.

Lucien Jean-Baptiste a eu des débuts difficiles dans le cinéma français. Pendant plus de 10 il a travaillé dans l’événementiel. Ce n’est qu’après qu’il se tourne vers le théâtre, il suit alors des cours au Court Florent et début comme acteur de doublage. Il sera très sollicité pour doubler Will Smith (Wild Wild West), Martin Lawrence (Big Mama) ou encore Don Cheadle (Ocean’s Eleven). Côté cinéma Lucien Jean-Baptiste enchaine les petits rôles. Il décide de forcer le destin en devenant réalisateur.

Il réalise « La Première Etoile » qui est un véritable succès dans les salles françaises avec plus de 1,5 millions d’entrées. Ensuite vient 30° Couleurs qui ne franchit pas la barre des 140000 entrées.

Avec DieuMerci, le réalisateur/acteur espère inverser la tendance. Pour l’instant les critiques sont positives. Le public et les experts sont enthousiastes. Ils aiment le duo formé par Lucien Jean-Baptiste et Baptiste Lecaplain.

« Dieumerci » est actuellement à l’affiche à Madiana ! Bande annonce :

A.G


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés