Discours d’adieu de Barack Obama : Extraits de « Yes We Did it »

Vues : 371
20170111_154523

Barack Obama: « Yes we can. Yes we did » : « Oui, nous le pouvons. Oui, nous l’avons fait »

20170111_154631

18 000 personnes ont assisté à l’allocution d’adieu de Barack Obama à McCormick Place, le plus grand centre de congrès d’Amérique du Nord.

20170111_154429

Le premier Président noir américain Barack Obama a présenté aujourd’hui un discours d’adieu depuis la ville de Chicago.

20170111_154405

Mieux que la maison Blanche, la ville de Chicago signifie beaucoup pour le couple Obama, c’est dans cette ville que leur histoire a commencée : « Michelle LaVaughn Robinson, fille du Sud. Depuis 25 ans, vous avez été non seulement ma femme et la mère de mes enfants, mais vous avez été ma meilleure amie. Vous avez pris un rôle que vous n’avez pas demandé et vous l’avez tenu avec la grâce, le style et la bonne humeur. Vous avez fait de la Maison Blanche un endroit qui appartient à tout le monde ».

20170111_154735

Ému jusqu’à verser quelques larmes, ce dernier discours de Barack Obama clôture huit  années qui marqueront l’histoire de l’Amérique : « Après mon élection (2008), on parlait d’une Amérique post-raciale. Une telle vision, bien intentionnée, n’a jamais été réaliste. Car la race reste une force puissante et qui divise souvent la société. Mais, j’ai vécu assez longtemps pour savoir que les relations raciales sont meilleures qu’il y a 10 ans, 20 ou 30 ans ».

telechargement

Son discours d’adieu il l’a voulu sous le signe de l’espoir et du changement. Pour le Président élu en 2008, avec toutes les mesures prises durant sa présidence : « L’Amérique est devenu un endroit meilleur et plus fort » :  « Si je vous avais dit, il y a huit ans que l’Amérique annulerait une grande récession, redémarrerait son industrie automobile et entamerait la plus longue période de création d’emplois de notre histoire. Si je vous avais dit que nous ouvririons un nouveau chapitre avec le peuple cubain , que nous mettrons un terme au programme d’armes nucléaires de l’Iran sans tirer un coup de feu, et que nous aurions raison du cerveau des Attentats du 11 Septembre (Ben Laden) … Si je vous avais dit que nous allions gagner l’égalité du mariage, et garantir le droit à l’assurance maladie pour plus de 20 millions de nos citoyens ! Vous auriez pu dire que nos ambitions étaient un peu trop élevées.

obama

 

Mais, prudent et visionnaire, le président âgé aujourd’hui de 55 ans a constaté que la démocratie peut être en danger : « Nous devons faire attention et écouter !»En se démarquant des idées du Républicain Donald Trump, Barack Obama lance un avertissement à son successeur sur la politique américaine « devenue très partisane ». Une Amérique divisée après la dernière campagne électorale de 2016 : « Je rejette la discrimination contre les musulmans américains », et Barack Obama de mettre en garde Donald Trump (sans le nommer) sur les dislocations sociales et raciale et les inégalités économiques sévères qui s’annoncent.

 

Quand la foule a hué le nom de Donald Trump, nouveau Président élu, Barack Obama a déclaré que ce moment était inscrit dans la Constitution américaine, qu’il se faisait un devoir de le respecter « Non, non, non, non non » a-t-il répété, alors que le public sifflait le nom de M. Trump, son remplaçant.

Donald Trump qui a prévenu qu’il remettra en cause certains engagements signés par Barack Obama, prendra ses fonctions le vendredi 20 janvier prochain.

Dorothée Audibert-Champenois/Fbook C’news Actus Dothy
Photos capture écran C’news Actus Dothy


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *