Diversité : Un policier martiniquais dans un Sommet international à Paris

Vues : 365

Issu de la diversité et agent de police en France, le martiniquais Jimmy Terrine a été choisi  par une importante association internationale, l’Open Society Initiative For Europe (OSIFE)  pour confronter son expérience d’officier avec celles de ses homologues étrangers tous issus de la diversité. Cette fondation créée en 1979 aux Etats-Unis a comme objectif principal, la défense des populations les plus défavorisées dans le monde.

jimmy-terrine

Sa priorité, la lutte : Pour l’accès à l’éducation, contre les discriminations. L’association internationale se mobilise partout, où les droits des minorités sont bafoués. En France, avec le programme Open Society Justice Initiative, la Fondation s’est positionnée très tôt contre le contrôle au faciès qui touche en majorité les minorités ethniques.

gpx

Dans cette démarche de respecter les Droits de l’Homme en Europe, Nick Glynn, inspecteur noir dans la police britannique a organisé un séminaire les 29 et 30 novembre dernier, à l’Hôtel l’Echiquier Opéra à Paris.

glynn

Déjà en 2014, à la BBC News, l’inspecteur s’insurgeait contre les abus des policiers anglais sur les minorités à caractères ethniques : « J’ai vécu cette expérience, d’être arrêté et je suis maintenant dans une position où je peux améliorer les choses ». Il y a deux ans, l’officier de police a été contrôlé et fouillé par ses collègues policiers du Leicestershire, plus d’une trentaine de fois. Hors des frontières britanniques, ce sont ces abus que Nick Glynn veut dénoncer.

nick-glynn

Pour la première fois, la cellule GPX qui regroupe de nombreux policiers ultramarins basés en métropole, était invitée parmi de nombreux dirigeants et responsables d’organisations policières issus, pour la plupart, de la population minoritaire. Une première pour cette association dirigée par le martiniquais Jimmy Terrine.

jimmy-terrine-9

Dans cette rencontre internationale, Nick Glynn, détaché du Collège de Police de Leicestershire comme conseiller et membre actif de l’OSIFE, accueillait à Paris ces experts européens durant deux jours de débats et d’échanges. Face à Jimmy Terrine (Président du GPX Paris), était invitée la criminologue May-Britt Rinaldo diplômée de Cambridge, coordinatrice d’une association internationale de femmes policières et 13 autres dirigeants et représentants d’organisations de policiers issus de la diversité, basés en France, en Belgique, en Suède et au Royaume-Uni.

Durant ce séminaire les participants ont confronté leur expérience, comparé le fonctionnement de leurs organisations respectives. Des questions et des échanges ont permis d’apprécier les avancées des agents issus de la diversité dans les services de police et aussi d’estimer le ressenti de la population face aux attaques terroristes internationales, à la criminalité, aux violences, aux abus. Des discussions qui ont permis d’évaluer les programmes de sécurité et de sûreté des différents pays européens.

jimmy-terrine

Le GPX Outremer qui représentait « la diversité » des Outremers en France a expliqué sa motivation à faire bouger les idées en métropole et manifesté son envie de poursuivre cette collaboration. Jimmy Terrine espère que « dans un contexte de globalisation des échanges, il serait favorable de développer la coopération, de continuer à être une force de propositions en matière de sécurité ».

Dorothée Audibert-Champenois/Fbook C’news Actus Dothy
PhotosGPX