Elodie Thomis : Le frère de l’international de football d’origine martiniquaise tué par balles

Vues : 1387

elodie-thomis

Samedi soir, une fusillade éclate à Montpellier. Deux hommes sont touchés. Parmi eux, Sébastien Thomis, le frère d’Elodie Thomis, l’internationale de football.

Il est un peu plus de 20h30 ce samedi quand des coups de feu se font entendre au quartier Lemasson, à Montpellier. Deux individus approchent, semble t-il, le hall d’un immeuble où se trouvent déjà trois autres. Echange verbal, le ton monte peu à peu, puis l’un des deux à être arrivés sort une arme et tire plusieurs fois; sa cible : un seul homme. Celui-ci, réussissant à éviter les tirs, va se réfugier un peu plus loin. L’enquête révélera qu’il s’agissait de Sébastien Thomis, 24 ans, le frère de la footballeuse Elodie Thomis.

sebastien-thomis

Aussitôt rattrapé par son agresseur, Sébastien réussira vraisemblablement à le désarmer, lui tirant dessus et le blessant mortellement. Il s’agit de Nordine Bakreti, un homme de 39 ans. C’est alors que le complice de ce dernier aurait surgi, abattant Sébastien. En fuite, il est activement recherché par la Police Judiciaire qui a ouvert une enquête. Selon la police, les deux victimes seraient déjà connues de leurs services.

La première thèse avancée : un trafic de stupéfiants
Si le véritable motif de cette fusillade n’a pas encore pu être vérifié, la thèse d’une attaque liée à un éventuel trafic de drogue est en effet déjà sur les lèvres. « Il est vrai que cet endroit, vraisemblablement, servait de point de départ à des ventes de stupéfiants » indiquera le procureur adjoint, Patrick Desjardins. Il précisera tout de même que « ça ressemble plus à une altercation qui se transforme en une dispute dramatique, il ne faut pas faire d’amalgame avec ce qui se passe à Marseille même si on est en présence d’un double homicide ».

Les deux amis de Sébastien qui étaient présents à ses côtés lors de la fusillade ont été placés en garde à vue, a indiqué ce lundi 25 août le procureur adjoint.
Dimanche, Philippe Saurel, le maire de la ville a, par crainte que Montpellier « devienne Chicago », exigé vingt à trente policiers supplémentaires au ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Les proches de Sébastien réfutent la thèse du règlement de compte dit « à la Marseillaise ».
Choqués, ces derniers expliquent que ce n’est jamais arrivé au quartier Lemasson. Malgré sa situation de SDF son fort tempérament, Sébastien avait beaucoup de respect pour les gens; il écoutait les grands et aidait souvent les personnes âgées à monter leurs courses chez elles…

Sébastien était bien connu des riverains, et malgré quelques petites bêtises de jeunes de son âge, il était très apprécié de son entourage.
Arrivé il y a 7 ou 8 ans à Lemasson, il était le père d’un enfant de trois ans; un enfant qu’il ne pouvait plus voir du fait du manque de logement. La maman de Sébastien arrive aujourd’hui de Martinique; elle sera rejointe par sa sœur Élodie Thomis, joueuse professionnelle de foot évoluant à l’Olympique Lyonnais et en Équipe de France.

Photos : footbol69 / mediterrane.fr