Emmanuel Eboué, ruiné par sa femme, a trouvé du boulot annoncent les médias turcs

Vues : 7399

Les déboires interminables d’Emmanuel Eboué ont bouleversé beaucoup d’internautes qui ont manifesté avec véhémence, leur incompréhension et leur colère. Depuis, la situation du jeune footballeur devrait changer, selon le magazine en ligne SenéNews Sport.

Surprenant, étonnant et injuste, sont les commentaires sur la toile à propos de l’Affaire Emmanuel Eboué. A la veille de Noël, l’histoire d’Emmanuel Eboué, 34 ans, est devenu encore plus émouvante, car dans un entretien qu’il a accordé au Sunday Mirror, il disait sa douleur de ne pas voir ses enfants, Clara, 14 ans, Maeva, 12 ans et Mathis, neuf ans, durant cette période de fête.

Les raisons de cette situation sont multiples et commencent quand sa femme Aurélie se voit attribuer tous les biens du couple, après un divorce désordonné, peut on lire dans les colonnes de The Mirror.

Depuis Emmanuel Eboué est effrayé et celui qui, il y a onze ans participait au plus grand match de club du football mondial, qui a empoché des millions de livres sterling, a vécu dans un manoir, se cache des huissiers. Il vient de perdre sa maison Enfield, qu’il doit céder à sa femme (photo ci-dessous). L’international ivoirien s’est confié au journal The Mirror : « Je n’ai pas les moyens de continuer à avoir un avocat » a déclaré l’ancien défenseur d’Arsenal, qui poursuit.

« Je suis dans la maison mais j’ai peur, parce que je ne sais pas à quelle heure la police viendra.
« Parfois, j’éteins les lumières parce que je ne veux pas que les gens sachent que je suis à l’intérieur. Je mets tout derrière la porte. Ma propre maison J’ai souffert pour acheter ma maison mais j’ai maintenant peur. »

Au bord du suicide, Emmanuel Eboué en appel à sa foi : « Je veux que Dieu m’aide » souffle le footballeur qui vient de faire face à la mort d’Amadou Bertin, son grand-père qui l’a élevé avant de décéder d’un cancer, et à celle de son frère N’Dri Serge, qui a été tué dans un accident de moto.

Mais le héros d’Arsenal qui a passé sept années dans le nord de Londres de 2004 à 2011, avant de rejoindre le club turc Galatasaray, a eu également des antécédents judiciaires lourds. Emmanuel Eboué s’est vu interdire le football durant un an pour n’avoir pas payé un ancien agent.

Après sept ans en Première Ligue, Emmanuel Eboué est Sdf depuis quelques temps, il dort sur le sol d’une amie,  Yazmin Razak, qu’il appelle « sa soeur »,  lave ses vêtements à la main et attend d’être expulsé à n’importe quel moment.

De plus, l’ancien international qui admire ses amis reconvertis experts ou consultants sur les plateaux de télévision, constate son échec, se sent « honteux » et le dit dans son entretien au Sunday Mirror : « Quand je vois Thierry (La légende Thierry Henry), je me sens heureux pour lui mais j’ai honte de ma propre situation » a-t-il déclaré.

« Quand je vois à la télé des amis ou adversaires avec qui j’ai joué sur les terrains, je me dis « je devrais être là, c’est dur de les regarder» a-t-il ajouté.

Ruiné par son divorce, Emmanuel Eboué pourrait retrouver du boulot à Galatasaray selon les médias turcs. L’international ivoirien officierait comme entraîneur assistant chez les moins de 14 ans dans le club de Galatasaray, le club dans lequel Emmanuel Eboué a évolué entre 2011 et 2015.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Sunday Mirror/Nairobi News/Zambian Observer


5 commentaires :

  1. paindoux

    Loin de moi de dénoncer les mariages mixtes mais force est de constater que les femmes blanches ne se laissent pas faire contrairement à nous.
    Je ne connais pas les raisons d’un tel désastre mais si le juge a confié les enfants à la mère, il y a certainement une bonne raison à cela

    Répondre
  2. Goodbye Kitty

    Par contre je trouve qu’il y a trop de photos dans les papiers. 7 photos pour 4 lignes de textes. La plupart n’apporte rien en plus. C’est beaucoup. Vous ne pourriez pas faire quelque chose. Ca rend pénible la lecture.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *