En arrêt respiratoire dans la rue, elle est sauvée par des gendarmes

Vues : 5310

Le jeudi 16 novembre dernier dans la soirée, alors en patrouille rue de Lady Fish, à Sandy Ground, à Saint-Martin, des gendarmes réservistes de la Compagnie de Réserve Territoriale n°2 arrivent sur un attroupement au milieu de la rue. Les militaires descendent de leur véhicule et, en s’approchant, se rendent compte qu’une femme est étendue au sol en position latérale de sécurité.

Alors qu’ils s’assurent que les secours sont bien alertés, les réservistes se portent auprès de la personne inconsciente. Prenant le pouls, les gendarmes se rendent compte que la femme allongée sur le sol est en arrêt respiratoire. Il faut donc agir immédiatement : ils accomplissent les premiers gestes de secours en prodiguant des insufflations. Après avoir vérifier le retour de la respiration, ils relancent les services de secours et font reculer les badauds. Peu après, Béthania, la victime (sur la photo), revient à elle. Elle est amenée aux urgences dans la foulée.

Le 28 novembre, ce sont les retrouvailles de Béthania avec ses sauveurs. Pleine de vie, elle les a chaleureusement remercié et, en souriant, leur a dit sur le ton de la plaisanterie : « I’ll call the gendarmes before for next time », « J’appellerai les gendarmes d’abord si cela se reproduit »

Sources gendarmerie de Guadeloupe


3 commentaires :

  1. FIER d'être MARTINIQUAIS

    Qu’elle CHANCE qu’elle a eu puisque personne n’a fait le geste en attendant l’arrivé des secours , si les gendarmes n’était pas passer au bon moment, bien longtemps elle serait déjà morte à l’arrivé des pompiers pendant que les gens autour d’elle sont en mode spectateurs

    Répondre
    1. Georges.D

      Ha ça c’est vrais , Moi je suis très souvent sur des sites pétrolier et ce type exercice nous somme emmener a le pratiquer chaque Dimanche Matin journée sécurité

      Répondre
  2. letoile97

    que Dieu bénit ces gendarmes mais ne pas oublier de rendre grace a Dieu amen car c est lui qui détient le souffle de chaque personne sur terre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *