« En grève ou pas les martiniquais n’ont pas la réputation d’être travailleurs »

Vues : 7

Quelques commentaires récoltés sur la toile en réaction à l’article « En Martinique, les pompistes en grève paralysent l’économie » publié sur latribune.fr ce jeudi 22 mars, à propos du mouvement des stations services qui perturbe l’île en ce moment :

En grève ou pas les martiniquais n’ont pas le réputation d’être travailleurs….leur grève devrait passer inaperçue !

Surtout que cela devrait toucher peu de touristes, lesquels qui ont compris depuis longtemps que de couteuses vacances sans histoires ne signifie ni Guadeloupe ni Martinique. Dans quelques années le retour à la réalité s’imposera, et très dure sera la chute !

Ils ont le RMI, il suffit de mettre des pompes automatiques comme en métropole (en plus ils veulent l’essence moins chère)

Et si on mettait en place des transports en commun : il y a 300 000 véhicules particuliers en Martinique ; des bouchons terribles pour tous ces gens qui font le taxi non déclaré ! pendant ce temps là , les Haïtiens sans papiers travaillent au black dans les plantations de bananes parce que les Martiniquais disent que c’est pas un travail pour eux ! trop fatiguant !

L’indépendance. Pour des raisons d’égalité, toutes les normes sociales sont reproduites dans des territoires qui n’en ont pas les moyens. D’un côté, les entrepreneurs sont pris à la gorge, de l’autre l’état devient une pompe à fric pour des assistés professionnels.

Crédit photo : Reuters