En Martinique, un jeune de Saint-Martin fait sa rentrée au Pôle Outre-mer de Basket-ball

Vues : 341

Le Pôle Outre-mer de Basket de la Martinique aura un nouvel élève qui vient directement de la partie française de l’île de Saint-Martin. A 15 ans, Sherron Brooks, qui est arrivé depuis le 28 août pour préparer sa rentrée scolaire, sera admis en classe de première au LPO Acajou 2 du Lamentin.

 Sa mère étant de condition très modeste, l’adolescent bénéficiera des autorités de Saint-Martin (partie française de l’île de l’Archipel antillais), d’une aide exceptionnelle pour suivre son année scolaire 2017 – 2018.

Sherron Brooks, le passionné de guitare basse, qui intègre le Pôle Sportif Outre-mer en Martinique a commencé le basket en classe péri-scolaire avant de faire partie des clubs de Saint-Martin comme le club Aya Green Hill ou les Killer Bees du Quartier d’Orléans (village situé dans la partie française de l’île de Saint-Martin).

Le jeune sportif a eu une également l’opportunité de se rendre en métropole et de d’être « aux camps d’entraînement »  de Tony Parker, le célèbre joueur international français de basket-ball. C’est surtout en outre-mer qu’il est repéré par les sélections en U13 de la Martinique et aussi en U15 par les sélections de Guyane. Pour se perfectionner, Sherron Brooks avait rejoint en 2015, le Pôle espoir basket de la Guadeloupe  (CREPS Antilles Guyane).

Sherron Brooks qui sera au Lycée d’Acajou, pourra revoir sa famille durant les grandes fêtes scolaires. Car ses études au Pôle outre-mer sportif de la Martinique a un coût, l’école est payante.

Et sa mère, Nadicka David qui a voulu offrir à ses enfants une éducation complète doit payer l’internat. Il s’agit de participer aux charges quotidiennes de Sherron Brooks et aux frais de fonctionnement du Pôle Outre-mer de basket (les voyages en métropole pour des «  détections et des tournois»),  rapporte SoualigaPost.com, le journal local de Saint-Martin.

Aussi, Daniel Gibbes, le nouveau président du Conseil Exécutif de la Collectivité de Saint-Martin a accordé une subvention exceptionnelle de 6 000 € au jeune Sherron Brooks (compte-rendu officiel du 1er août 2017r), qui rêve de sélections à la NBA aux États-Unis d’Amérique.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesSoualigapost/Source Compte rendu officiel


2 commentaires :

  1. Heliee

    Bravo jeune homme… juste une remarque, Saint Martin paie la formation d’un joueur qui rêve de jouer sous les couleurs des USA . Chercher l’erreur.

    Répondre
  2. Moi-même

    Jouer pour la NBA n’en veut absolument pas dire jouer pour les USA.
    c’est comme pour un footballeur français: il peut signer au Réal de Madrid et rester français, jouer pour l’équipe nationale.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *