Enceinte, une jeune afro-américaine appelle la police qui l’abat dans son appartement

Vues : 7249

Deux policiers du Département de police de Seattle ont abattu dimanche, une jeune femme noire enceinte, dans son appartement à Seattle. A trois mois de grossesse, Charleena Chavon Lyles attendait la venue de son cinquième enfant.

Dans un appartement à Brettler Family Place à Magnuson Park, dans le nord-est de Seattle, c’est déroulée une tragique scène qui a conduit à la mort d’une afro-américaine de 30 ans.

En compagnie de « certains » de ses enfants, Charleena Chavon Lyles, qui vit au quatrième étage au Brettler Family a appelé la police, vers 10 heures pour signaler une tentative de cambriolage, raconte le porte-parole de la police, le détective Mark Jamieson.

A leur arrivée, la porte de la jeune femme étant close, les deux policiers blancs ont réussi à rentrer dans l’appartement. En voyant Charleena Chavon Lyles avec une arme, les agents de police ont tiré immédiatement sur la jeune femme, la blessant mortellement. Les enfants présents, estiment « qu’il n’était pas utile de tirer » rapporte le MailOnline.

Selon le journal Seattle Times, « les officiers ont tiré plusieurs fois en direction de la jeune femme enceinte de trois mois, elle s’est écroulée dans l’appartement. Aucun policier n’a été blessé poursuit le magazine local ».

Selon les parents de Charleena Chavon Lyles, la victime avait eu des problèmes de santé et craignait qu’on lui enlève son fils atteint du syndrome de Down (La Trisomie 21).

Une enquête a été ouverte pour comprendre pourquoi les deux agents ont utilisé la force face à une femme enceinte. La police de Seattle (SPD) a déclaré que les deux officiers ont été placés en congé administratif pour la durée de l’enquête.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
ImagesMailOnLine/DailyNews


2 commentaires :

  1. Lutin

    Il y a du racisme aux state c’est sur…
    Mais elle appelle la police et quand ils arrivent elle a une arme a la main!!!
    C’est bien triste en tout cas

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *