« Épidémie de dengue » sans précédent à la Réunion, annonce l’OMS

Vues : 336

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de lancer ce mercredi 2 mai une alerte « sans précédent » concernant une épidémie de dengue sur l’île de la Réunion dans l’Océan Indien.

Entre le 1er janvier et le 23 avril 2018, mille huit cent seize cas de dengue avérés ont été constatés. Une situation jugée très critique par l’OMS car ce sont tous des cas « autochtones », ce qui signifie que les malades sont des habitants du pays. La dengue n’a donc pas été transmis par des touristes de passage sur l’île Bourbon. Une inquiétude pour le secteur touristique.

L’Organisation mondiale de la santé note que « la recrudescence des cas depuis le début de l’année 2018 est sans précédent ». Alors que les chiffres de 2017 recensaient douze cas de dengue pour l’ensemble de l’année, au mois d’avril 2018 ce sont cinquante hospitalisations consécutives qui ont été observées.

 L’OMS rappelle que « la Réunion est une destination touristique prisée et la probabilité d’introduction du virus de la dengue dans des pays tiers se trouve aggravée par l’épidémie actuelle ».

La Martinique, la Guyane et la Guadeloupe sont aussi durement touchées par le virus de la dengue mais aucun vaccin n’est encore autorisé dans ces régions ultramarines. Le vaccin contre la dengue Dengvaxia, n’est toujours pas disponible à la Réunion, faute d’autorisation sur le marché européen.

Selon le journal le Monde, « le virus de la dengue transmis par les moustiques, se propage rapidement dans de nombreuses régions dans le monde. Il affecte des centaines de millions de personnes et tue environ 20 000 personnes par an.»

Le moustique tigre qui transmet la dengue, est également porteur de maladies comme le chikungunya et le zika.

 

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesDailyMail