Escale à Fort-de-France du pétrolier-ravitailleur britannique RFA Wave Knight

Vues : 154

Le pétrolier-ravitailleur britannique de la Royal Fleet Auxiliary (RFA) Wave Knight a accosté ce jour au quai des Tourelles à Fort-de-France. Il appareillera le 03 septembre 2016 pour reprendre sa patrouille dans la zone.

Le RFA Wave Knight, basé en Grande-Bretagne, réalise actuellement un déploiement de six mois en Atlantique Nord et dans la zone Caraïbe. Ses missions consistent à la fois à assurer la préservation des intérêts du Royaume-Uni dans sa zone de responsabilité, être en mesure de mener des opérations de secours aux populations en cas de catastrophe naturelle ou de situation humanitaire grave en cette période cyclonique et à mener des opérations de lutte contre le narcotrafic dans la zone Caraïbe en coopération avec les États-Unis et la France notamment.

rfa-wave-knight-d

L’escale à Fort-de-France du RFA Wave Knight souligne le renforcement continu de la coopération franco-britannique, dont un nouvel élan a été donné lors de la signature du Traité de Lancaster House en novembre 2010. Le soutien apporté par la base navale de Fort-de-France pour cette escale, l’échange d’expertise sur la lutte contre le narcotrafic entre le centre des opérations des forces armées aux Antilles et l’équipage du RFA Wave Knight ou encore l’interopérabilité de nos bâtiments sont autant d’actions concrètes témoignant de la volonté commune de nos deux nations d’entretenir et de renforcer la relation de défense franco-britannique.

rfa-wave-knight-a

Les FAA garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées de premier plan sur le théâtre Caraïbe, en coordination avec les forces armées en Guyane.

rfa-wave-knight-b

Les FAA conduisent trois missions principales : l’action de l’Etat en mer sous l’autorité du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer (DDG AEM) afin de combattre efficacement le narcotrafic en mer et de coordonner la mise en œuvre des plans d’urgence en mer, le secours aux populations en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves dans la zone et la coopération internationale et inter-administration.

Crédits photo : M.Monjardé © Marine nationale