Esclavage : Les propos de la ministre des Outre-Mer choquent les internautes

Vues : 511

En réaction à la lettre ouverte de l’artiste guadeloupéenne Joëlle Ursull, la ministre des Outre-Mer, George Pau-Langevin aurait déclaré :

« Par définition ceux qui sont allés chercher les esclaves en Afrique pour travailler dans les exploitations ne voulaient pas les exterminer, ils voulaient les faire travailler gratuitement »

En faisant cette déclaration, George Pau-Langevin aurait tenté de calmer le débat que soulève la lettre de Joëlle Ursull mais les propos de la ministre font bondir les internautes :

Dites moi qu’elle rigole Pau Langevin, en réaction aux propos de Joelle Ursule ‪#‎Jt‬ ‪#‎1ère‬ ?!
« Ceux qui ont été chercher les esclaves voulaient les faire travailler, travailler gratuitement »
On devrait les remercier en somme ?

Quand j’ai entendu celle la avec sa petite cervelle de moineau, j’ai halluciné, je me suis franchement elle n’a pas de fierté, de dignité elle devrait avoir honte, en une fraction de seconde elle a effacé tout le travail qui a été fait pour que l esclavage soit reconnu comme crime ,j attends la réaction de Mme Taubira

Pour elle faire travailler des nègres gratuitement et s’enrichir sur leur dos c’est la normalité

Les millions qui sont morts au fond de l’atlantique ou dans les champs, c’est un « détail » de la traite négrière?? Merci Georges-Marie…

 


28 commentaires :

  1. frantz

    et bien Mme pau-langevin oubli la souffrance de la race noir.
    les insultes, la torture, la mort aussi, des condition horrible et elle ose dire cela .
    franchement vivement 2017 .
    ces gens son là uniquement pour leur poches .

  2. BAUDIN

    Au plus bas de la fosse. C’est là que nous crions; de là que nous aspirons à l’air, à la lumière, au soleil. Et si nous voulons remonter, voyez comme s’imposent à nous, le pied qui s’arcboute, le muscle qui se tend, les dents qui se serrent, la tête, oh! la tête large et froide! Et voilà pourquoi il faut en demander aux nègres plus qu’aux autres : plus de travail, plus de foi, plus d’enthousiasme, un pas, un autre pas, encore un autre pas et tenir gagné chaque pas! C’est d’une remontée jamais vue que je parle, Messieurs, et malheur à celui dont le pied franche « Aimé CESAIRE

  3. ALGER

    balancer les femmes violées enceintes dans des futs remplis de clous dans les ravins c’était une mode d’avortement gratuit ou?

  4. anonymous

    Vous êtbête je ne vois aucunes atteintes à la dignité, ni à la fierté. Cela porte seulement à votre orgueil, jamais elle a dit que c’était normale, l’esclavage est un cri me in sur. Mais quelle est l’intérêt d’avoir des esclaves pour ensuite les tuer.Elle a juste dit que l’esclavage avait pour but de faire de l’argent et non un génocide. Et je suis entièrement d’accord avec ce qdelle dit

    1. Anonyme

      Revois ton histoire, replonge dans tes livres et tu verras que la traite nègrière est tout aussi horrible que le génocide. Personne n’a le droit d’oublier et de minimiser ces atrocités.

      1. anonymous (premier commentaire)

        Oui certes entièrement d’accord avec toi. Mais elle ne l’as pas minimiser et si elle en parle. C’est qu’elle ne la pas oublié. Ô lieu d’aller voir dans mes livres d’histoires,( qui racontent des conneries pour la plupart dans un but bien precis). Je préfère demander à mes anciens. 🙂

    2. ludiana

      Anonymous c’est toi qui est bête !
      Jusqu’à aujourd’hui les noirs sont traités comme des sous personne (racisme et autre) à cause de ce  » commerce à but non lucratif »
      Parler et dire des choses comme ça, mini série ce qui s’est passé, c’est prendre à la légère tout ce que nos ancêtres ont pu endurer.
      C’est vraiment degueulasse.

      1. anonymous (premier commentaire)

        Merci du compliment :). Elle a juste dit que le but de l’esclavage avant avait un but lucratif (à leur yeux bien sur pour les White pepoles ) faire de l’argent sur le dos des nègres. Bien sûr cela est raciste. Faut comprendre que tous ce qui se fait dans un monde à but économique. regarde qui as vendu les renoi entre eux mêmes. Et c qui est dégueulasse.

        1. Carlo

          Vraiment stupide et sans repères historiques vos commentaires. L’esclavage non seulement est un crime et un génocide envers tous ceux qui voulaient qui se libérer et devenir libre, mais elle est aussi la conséquence directe du génocide des Amérindiens et de la spoliation d’un continent.

    3. Seb

      Quel difference il y a t il entre crime contre l humanité et génocide? Les juifs aussi travaillaient beaucoup avant de se faire exterminer!

    4. J.Jocks

      Pour répondre à cette dame lorsqu’elle affirme que « Par définition ceux qui sont allés chercher les esclaves en Afrique pour travailler dans les exploitations ne voulaient pas les exterminer, ils voulaient les faire travailler gratuitement » pour ainsi invalider à ses yeux l’aspect génocidaire du crime européen de l’esclavage, il suffit de revenir sur la définition du génocide émanant de la commission pour la prévention et la répression du crime de génocide adopté par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 9 décembre 1948 qui établit dans son article II les dispositions suivantes :
      « … Le génocide s’entend de de l’un quelconque des actes ci-après, commis dans le but de détruire tout ou en partie un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel:
      a) Meurtre de membres du groupes
      b) Atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe
      c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle,
      d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe,
      e) Transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe. »
      Vous constaterez l’absence évidente du terme « exterminer » dans ces dispositions.
      A titre de rappel exterminer signifie : détruire en totalité, ce qui ne fait nullement référence au texte concerné.

  5. Bariot

    Entièrement d’accord Anonymous , il faut quand même relativiser ,car ce n’est pas du tout les mêmes situation !

    1. cataye

      Madame la ministre, oublierai t elle ses origines ? il faut vraiment avoir un pois chiche à la place du cerveau pour sortir une telle énormité! franchement, ce gouvernement de gauche nous déçoit dans tous les domaines

  6. JUBENOT Marie-Andrée

    Je ne comprends cette réaction épidermique de Joëlle URSULE! J’aurais aimé cette même protestation véhémente de sa part quand il s’agissait de défendre Madame TAUBIRA! De sa part et des autres indignés aussi!! Trop facile de rappeler qui nous sommes quand ça nous chante

  7. Chidi Amun

    Je ne comprends pas votre étonnement devant la réaction de la ministre ou aussi peu de vos attentes par rapport à Taubira. Ces gens n ont pas la fierté de leur origine africaine, et n’ ont pas le moindre respect pour leur couleur. La seule chose que je vois en eux, c’ est qu’elles essaient de se intégrer le plus possible dans la société et la culture française, ce qui est d’ailleurs cohérente avec le choix fait par les peuples d outremer, d’être français. Leur position est ambigu, ce qui prouve que la France a efficacement instrumentalisée le métissage pour nous diviser.

    1. Francilien972

      Mme Langevin a bien réagi à la lettre de Mme Ursull qui aurait dû rester dans son mutisme profond qu’elle cultivait.
      Un noir est un juif…un juif est un noir.
      Quoi qu’il en soit des juifs se font encore attaquer en 2015 juste parce qu’ils sont d’origine juive.
      Beaucoup d’autres ethnies ont été esclaves. La traite négrière fut particulièrement horrible pendant 400ans mais elle est incomparable à n’importe quelle génocide au sens littéral du terme. Génocide arménien rwandais peu importe…le simple acte de vouloir tuer des gens pour la simple raison de la haine parce qu’ils sont différents de vous est une ignominie sans précédent.

      Ces antillais qui s’offusquent des propos de F.Hollande manquent de sagesse et clairvoyance.l’esclavage est sûrement un « génocide » au sens juridique mais comme tous les peuples réduits en esclavage depuis le commencement.Mais la particularité de la traite négrière se distingue par sa durée et par le nombre d’individus touchés par cette atrocité.

    2. ebene

      Non mais laisser moi riiiiire.
      La première chose que les mères antillaises disaient, à une époque, à leur enfants c était « tout sauf un africain ou un haïtien  »
      Alors en matière de fierté on a connu mieux.

  8. Du sud 33

    Oui d accord l histoire n’est pas toujours belle. Pensons à l’avenir d’un monde meilleur ou nous sommes tous frères et soeurs apporterai un peu de lumière

  9. Bagnier

    Excusez la peut être ne connait elle pas l histoire de l esclavage ou ne vient elle pas de la communauté noire car y a des Antillais et Antillaises quand ils ou elles ont épousé un Blanc pensent qu ils ne font plus partie de cette communauté et croient que du coup ils ont changé de couleur

    Je suis très déçue de cette femme ,je l étais avant et encore plus maintenant

  10. ange toinel

    Les crimes contre l’Humanités sont les crimes de l’Humanité.la Mémoire est déjà un devoir pour chaque Humain

  11. Antillaise couple mixte et fière de sa famille.

    Bagnier vous êtes tout aussi ignare que cette P. Langevin.
    Je suis en couple avec un blanc et croyez moi, mes enfants sont très imprégnés de l’histoire de mes ancêtres.
    Svp, vos raccourcis sont à vomir, taisez les au plus vite.
    Bien cordialement.

  12. ebene

    Le Congo vit actuellement un génocide :on y tue des gens dans le simple but de les éradiquer par contre l esclavage , quoi que certains en dise, à été instauré à des fin purement économiques.
    Elle n’a pas nié les horreurs indicible de l esclavage elle a simplement dit que les mots doivent être utilisés de façon juste et réfléchit.
    Mais vous êtes toujours prompt à batailler contre votre propre camps pendant que d’autres vous font payez 4 yaourts à 4 euros sans crainte.
    comme des enfants.

    1. Antillaise

      Dieu merci, il est possible de s’indigner de tels propos et de boycotter ces fameux 4 yaourts à 4euros et autres exagérations, sans crainte.
      Ce n’est pas parce que le voisin a la jambe coupée, qu’on doit nier la gangrène qui nous ronge.
      Elle peut en effet aborder l’aspect économique de l’esclavage mais de par sa position, et dans le contexte, elle ne peut choisir de n’aborder que cet aspect.

Les commentaires sont fermés