Experte des médias, Malika Jean-François, fait la une de la presse africaine

Vues : 1473

Aux Antilles, en France, en Afrique, Malika Jean-François fait parler d’elle. Faire connaître à tout prix, les artistes, comédiens, chanteurs, producteurs et les promouvoir c’est le pari que s’est lancée la jeune guadeloupéenne depuis trois ans. Aujourd’hui, Malika Jean-François est une personnalité antillaise qui a gagné ses challenges dans l’événementiel ou dans le monde musical.

De passage en Côte-d’Ivoire en juillet dernier, Malika Jean-François a eu l’honneur de faire la une de la rubrique « Femme du Mois » du magazine en ligne AfrikMag. Si Malika est reconnue comme femme des médias et de communication par ses compatriotes antillais, c’est une nouvelle femme entrepreneure que l’Afrique découvre.

En Côte-d’Ivoire, Malika Jean-François est une professionnelle qui partage son expérience avec les créateurs du Studio CO2 d’Abidjan chez Côte Ouest. Experte dans le milieu digital elle aide le Studio CO2 à développer leur incubateur, dont l’objectif est d’assister des jeunes qui souhaitent créer tout type de contenus sur le Web.
Car Malika Jean-François qui a lancé Génération C.U.P explique être connectée avec tous les réseaux sociaux. Une génération « Connectée, Urbaine, Pop qui supprime toutes les barrières ».

Après des études de Droit en Guadeloupe puis de communication, de Relations Presse et Publiques à l’Université de Nancy et de Paris la guadeloupéenne de 35 ans a terminé son cursus dans l’ événementiel à l’ISCOM ( l’École Supérieure de Communication et Publicité) dans le neuvième arrondissement de Paris.

Dans le Press Book de Malika Jean-François figurent de nombreuses personnalités du cinéma ou de la musique, Lynnsha, Orlane, Krys, Malavoi du Label Aztec Musique. La jeune femme qui vit dans le 92 (les Hauts-de-Seine), « le quartier de tous les grands groupes de médias français », a participé à des concerts au Zénith, à l’Olympia ou à la Cigale à Paris. Son expérience récente dans le cinéma sera le long métrage de Jean-Claude Barny dans le « Gang des Antillais ». Le film inspiré du livre de Loïc Lery , a obtenu un African Movie Academy Award du meilleur film de la diaspora au 13 ème Movie Academy Awards en juillet dernier à Lagos au Nigeria.

Interrogée par AfrikMag, Malika Jean-François précise qu’elle est la directrice de l’agence de relations publiques MJF Media Group qu’elle a fondée en 2014 : « Je travaille avec des personnalités dans la mode, le cinéma, la musique et les médias et j’organise de prestigieux événements entre Paris, Barcelone et les Caraïbes avec mon partenaire Ludovic Racon » indique celle qui à l’ambition de faire connaître les artistes, les personnalités antillaises et surtout de montrer les réussites et les attentes de la jeunesse caribéenne.

Malika Jean-François a aussi des perspectives pour le continent africain et la jeune entrepreneure annonce ses prochains challenges  : « Créer un bureau à Abidjan et former des attachées de presse et explorer de nouveaux marchés comme le Nigéria, pour lancer de nouveaux artistes ».

Le prochain objectif de Malika, sera américain, faire un pont direct entre les États-Unis, l’Afrique et la Caraïbe est le rêve immédiat de la guadeloupéenne Malika Jean-François.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
ImagesDiasporamix


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *