Fessées et gifles officiellement interdites en France

Vues : 1411

Les fessées et les gifles sont officiellement prohibées par la loi depuis le 22 décembre 2016. Il est maintenant interdit aux parents “tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles” sur leurs enfants. C’est désormais inscrit dans le code civil.

Selon l’Observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO), cela veut dire que sont désormais interdits tous les actes de violence, qu’elle soit verbale et psychologique (crier, injurier, se moquer, humilier, mentir, menacer, culpabiliser, rejeter, chantage affectif…) mais aussi physique (gifler, fesser, pincer, tirer les oreilles ou les cheveux, donner des coups de pied, secouer, saisir brutalement, bousculer, pousser, contraindre l’enfant dans une position inconfortable, le priver de nourriture…).

C’est une mesure à valeur symbolique. Les parents qui manqueront à la loi n’iront pas en prison. Cet article de loi va devenir incontournable : on va l’entendre dans tous les mariages civils et il sera inscrit sur le livret de famille. L’objectif, c’est de faire évoluer les comportements. 85 % des parents français ont encore recours aux violences dites “éducatives ordinaires”.

Photo : DR