Festival de Cannes 2016 : Les professionnels antillais au Marché du Film

Vues : 312
20160518_151638

Pour cette édition 2016, Faute de films en compétitions au Festival de Cannes, les Antillais et Guyanais privilégient les lieux de vente.

Le Marché du Film leur est ouvert comme le Village International. Mais en cinéphiles avertis, les ultramarins ne délaissent pas les salles des Palais du Festival.

20160518_151235

Dans de longues files d’attente, la Directrice du FEMI de Guadeloupe se laisse photographier, et en profite pour dire les raisons de sa présence à Cannes. Toute simple et fondue dans cette foule très métropolitaine, elle semble pressée, la projection du film de Brillante Mendoza « Ma’Rosa » est prévue dans quelques minutes.

20160518_152005

Le temps de rappeler qui est Feliciane Sedecias. C’est en 1992, que la jeune femme avec des copines se lance dans un projet qui deviendra quelques années plus tard l’Evènement cinématographique le plus important du genre en Guadeloupe. Depuis, on retient qu’elle a participé à la formation et à l’initiation des jeunes pour leur permettre de découvrir le cinéma en Guadeloupe, qu’elle a écrit des scénarios et produit des shows et des comédies musicales. Mais l’essentiel de son activité reste le FEMI. Feliciane Sedecias est la Fondatrice et Déléguée régionale et internationale du Cinéma de Guadeloupe.

L’édition 2016 de FEMI de Guadeloupe, a récompensé en octobre dernier, un réalisateur chilien José Luis Rugeles pour son film « Alias Maria ».

Une autre raison du déplacement de la déléguée du FEMI, à Cannes, la distribution et la découverte de nouveaux produits. Dans ses dossiers, Feliciane Sedecias a des films qu’elle propose au Marché du Cinéma. Elle vient également voir, écouter et entendre les nouvelles réalisations à inscrire sur ses prochaines sélections.

Au téléphone, la programmatrice des cinéma Elysée (1ère photo), de Martinique, Guadeloupe et Guyane s’arrête quelques secondes, surprise qu’on la retrouve parmi la foule qui ne finit pas de s’allonger. Laurence Houelche est en grande conversation, elle confirme que le Festival de Cannes est un lieu incontournable pour ceux et celles qui veulent acheter des films.

20160518_150153

L’entrée des Palais qui se fait par invitation est dégagée et les vigiles pressent les cinéphiles, Félicianne et Laurence sont déjà hors de vue. Prochaine projection, 17h30, « la Tortue Rouge », un film franco-japonais très attendu sur la Croisette.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois – Photos Dothy A-CH