Festival de Cannes-Guyane : Le rêve d’une étudiante de Paris VIII au Festival du Cinéma

Vues : 664

Elle est enjouée, souriante et belle à craquer au milieu des festivaliers.

Céline est une jeune étudiante de Paris VIII qui se destine au journalisme.

Elle fait ses classes à Paris VIII quand elle apprend qu’elle est sélectionnée pour suivre le Festival de Cannes avec un objectif : montrer les coulisses et les temps forts de l’événement.

Une aubaine pour la jeune femme d’origine antillaise (guyanaise et haïtienne) qui pourra approcher son futur métier grâce au site Clap VIII de son Université.

Recevoir le sésame (l’accréditation) qui ouvre toutes les portes du Festival de Cannes, un rêve pour Céline Fleuzin.


A croire la jeune étudiante dont les deux parents sont haïtiens, être à Cannes c’est l’endroit rêver pour s’ouvrir et partager son background aux autres. Pour Céline qui envisage de devenir journaliste, ce sera donc une immersion dans un domaine où la presse people, politique, culturelle nationale et internationale à toute sa raison d’être.

Depuis l’ouverture du Festival elle a assuré de nombreuses interviews, s’est organisée pour prendre en photos des stars françaises ou internationales de passage dans la ville de Cannes. Ce vendredi soir, Céline a,  comme son compatriote Mike Fédée, gravi les marches du Palais du Festival. Un rêve pour la petite princesse guyanaise, ce soir du 26 mai 2017, il était un peu plus de 22 heures.

Parmi les 22 élèves retenus pour mettre en ligne des éléments sur le site Clap VIII, Céline a préféré faire des enregistrements vidéos quand ses camarades, eux, font la rédaction ou le montage d’articles qu’ils prennent soin de publier comme des professionnels.

Attentive aux autres, Céline Fleuzin, la parisienne d’adoption, ne néglige jamais de se tourner vers les spectateurs pour prendre leur avis sur les films qu’ils ont visionnés. Avec des termes de professionnels de l’audiovisuel, elle souligne : « Je fais des micro-trottoirs après chaque projection de films. »

Écoutez Céline Fleuzin, la jeune étudiante nous comment elle participe à faire découvrir son pays natal dès que l’occasion lui est donnée :

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Faceebook C’news Actus Dothy
Photos C’news Actus Dothy


1 commentaires :

  1. Une jeune

    Je trouve que c’est bien et ça montre que la jeunesse d’aujourd’hui peut toujours prendre la relève ! Soyons fière, nous jeunes de l’être !

Les commentaires sont fermés