Fin du conflit à Fontaine Didier


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
Vues : 273

Ce mercredi 22 juin 2016, un protocole de fin de conflit mettant un terme à la grève qui a débuté mercredi 18 mai 2016, a été signé entre les représentants des grévistes et la direction de la Société d’Embouteillage de l’Eau Minérale Didier (SEEMD).

Un véritable soulagement pour la direction qui, hier encore, appelait à la levée des barrages. 

Communiqué du syndicat CGTM :

Après plus d’un mois de lutte, un protocole d’accord a pu être signé entre les représentants des grévistes et la direction de la SEEMD.

Durant plus d’un mois, la direction de SEEMD a :
– Refusé de négocier,
– Fait pression sur les salariés en lutte en les faisant citer devant les
tribunaux,
– Répandu de fausses informations et caché la vérité sur la véritable
situation financière de l’entreprise

Et, pour couronner le tout, elle a mis en demeure le préfet d’envoyer la force publique contre les grévistes.
MAIS RIEN N’Y A FAIT.

Forts de nombreux soutiens qui ont manifesté leur sympathie, les travailleurs grévistes de Fontaine Didier ont résisté.
– La prime annuelle de 300 euros que les salariés avaient obtenue après deux jours de lutte le 6 décembre 2013, ramenée à 200 en 2014 et 2015, est rétablie au niveau de 300€ en 2016, soit + 50%.
– Tous les employés bénéficieront d’une prime mensuelle de 60 euros, alors que, pendant 5 jours, prolongeant ainsi la grève, la direction a prétendu en exclure les chauffeurs.
– A l’occasion des NAO 2017, une discussion relative à l’élaboration d’une grille de classification et d’une grille des salaires spécifiques à la SEEMD s’engagera entre la direction et les représentants du personnel.

C’est fort de ces concessions arrachées par la lutte à leur patron que les travailleurs de Fontaine Didier reprennent le travail, LA TÊTE HAUTE.