Paris : La Guadeloupe très aidée financièrement et la Martinique qui désespère

Vues : 5990

Les chiffres font tourner la tête,  3500 marques présentes, plus de 1700 exposants sur une surface de plus de 200 000 m2, la Porte de Versailles dans le Sud de la capitale est débordée de monde. Pendant 12 jours, la décoration, l’habitat, l’artisanat, le prêt-à-porter et les stands de gastronomie seront les occupations principales des visiteurs de passage dans le quinzième arrondissement.

Mais la zone la plus courtisée dans ce grand centre commercial est celle des Tropiques où la majorité des ventes et des activités se déroulent. La Martinique a eu sa journée le dimanche 29 avril, la Guadeloupe, le dimanche 6 mai et la Guyane sera mise en valeur dans cette immense foire, aujourd’hui, lundi 7 mai 2018.

Quelques jours avant la fermeture de la Foire, nous avons pu faire un premier bilan auprès des exposants antillo-guyanais venus spécialement sur Paris pour l’occasion. Si la fête tropicale attire de nombreux visiteurs, les autres commerçants n’ont pas les mêmes retombées.

De plus, la prise en charge des délégations ultramarines ne sont pas identiques et le malaise est d’autant important, que cela impacte sur toutes les ventes, quelque soit l’activité des exposants.

L’exemple de la Martinique est frappante. Quand la Région Guadeloupe soutient ses exposants et finance leur présence à la Foire de Paris pour un montant d’environ 500 000 euros, la Martinique fait pâle figure avec 150 000 euros, nous déclare un artisan, sous couvert d’anonymat, ce samedi 4 mai au Hall 4.

« Nous ne pouvons pas avoir la même visibilité que le autres régions des outremer. Nous sommes obligés de choisir les zones où les coûts sont peu chers, pour avoir un maximun d’exposants. »

Sans trésorerie immédiate, les commerçants martiniquais doivent se débrouiller. Ils bénéficient de l’aide précieuse de l’association Cap Antilles qui existe depuis 2016, mais tout est à leur charge, le prix des stands, le frêt, la décoration qui demande un budget conséquent et surtout les frais pour leur poste de communication. « Il est nécessaire de faire de la publicité  sur place mais également dans la Foire, pour attirer la clientèle ».

Dès l’entrée du Parc d’Exposition, la Guadeloupe est présente et il est facile de se rendre compte que la Martinique pêche quant à sa décoration : « Il y a un tonneau qui s’élève et donne plus de visuel et met en valeur la zone où est répartie les stands guadeloupéens. De fait, certaines activités sont hors de portée pour les martiniquais comme le « concours du plus beau stand, ce n’est pas à notre portée » , soupire notre interlocuteur. « D’autre part, les financements de la Collectivité Territoriale, arrivent trop tard » rajoute notre informateur.

« Le seul avantage que nous ayons, c’est notre proximité avec la Maison du Tourisme de Martinique, c’est cette enseigne qui nous donne de la visibilité », nous raconte notre artisan.

Au nom des standistes, notre informateur, interpelle les politiques et leur demande de les écouter : « Il faudrait que nos hommes politiques étudient avec nous, nous entendent, nous écoutent. Car, il faut qu’ils sachent que c’est la Martinique que l’on va vendre, en partant vers la métropole. »

Convaincu d’être utile au secteur touristique, notre informateur poursuit : « En représentant notre île ici à la Foire de Paris, nous faisons venir des touristes à la Martinique. En nous aidant, nous vendons mieux notre destination. La Foire de Paris est très importante. Certains exposants ne peuvent pas venir chaque année et ils sont heureux de montrer un aspect de leur île à partir de leurs créations ou de leurs produits. »

«Nous sommes les ambassadeurs de notre île, pour ceux qui ne connaissent pas la Martinique et nous leur montrons notre savoir-faire. Nous sommes fièrs de rencontrer des touristes qui y sont allés après nous avoir rencontrés. C’est aussi notre objectif, de participer à l’action touristique, ici à la Foire de Paris ».

A la sortie, c’est encore le pavillon de la Guadeloupe qui assure une animation de Gwo Ka.

Martinique – Guadeloupe : Ambiance Foire de Paris (C'news Actus Dothy)

FOIRE DE PARIS – MARTINIQUE – GUADELOUPE : …C'news Actus Dothy

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur dimanche 6 mai 2018

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy