Formations militaires au profit de la population antillaise

Vues : 28

Ruth, Miss Météo ATV

Le Détachement Terre Antilles – 33e RIMa conduit trois périodes de formations au profit de la population antillaise

Le DTA 33e RIMa des forces armées aux Antilles conduit actuellement trois périodes de formation au profit de jeunes Antillais : une formation militaire initiale du réserviste (FMIR) et deux périodes militaires de découverte 5PMD), une en Guadeloupe et une en Martinique.
La FMIR est une période militaire continue de 13 jours qui a pour but de faire acquérir les savoir-faire fondamentaux du métier des armes – combat, tir, secourisme, topographie, règlement… – nécessaires pour tenir un premier poste au sein d’une unité de réserve.

Forces-Armees-Antilles--Formation-populat-antilles-PBK-08

 

Les PMD contribuent quant à elles à donner aux jeunes qui le souhaitent, l’occasion de vivre pendant une semaine une première expérience militaire instructive, attractive, dynamique et enrichissante. Elles représentent un enjeu majeur à la fois pour le recrutement du personnel d’active et de réserve de l’armée de Terre et pour le maintien du lien Armée-Nation.
La session actuelle de formation militaire initiale du réserviste concerne six antillais : cinq martiniquais et un guadeloupéen. Les périodes militaires de découverte en cours rassemblent quant à elles 30 stagiaires martiniquais à Fort-de-France et 26 stagiaires guadeloupéens à Baie Mahault.

Forces-Armees-Antilles--Formation-populat-antilles-PBK-02

Témoignages de stagiaires :

Yohann, bientôt 19 ans, stagiaire à la période militaire découverte à Fort-de-France

Forces-Armees-Antilles--Formation-populat-antilles-PBK-05

 

Je suis en prépa lettre. Le milieu militaire m’intéresse déjà depuis un moment, c’est une manière de toucher du doigt la vie des militaires. Je compte finir mes études jusqu’à BAC +5 dans une école de commerce ou de management et après, pourquoi ne pas m’engager ?!
Depuis le début de la PMD nous avons fait beaucoup de choses. La journée d’hier a commencé par la perception de notre paquetage avec treillis, chaussures pataugas, sac, etc. Nous avons ensuite enchainé sur l’apprentissage des grades, des cours sur la sécurité, l’engagement et le code du soldat. Nous avons également appris à marcher au pas, les mouvements de pied ferme : le garde à vous, le « à droite… droite »… la base de l’ordre et de la discipline!

Ce matin nous avons eu une instruction sur le tir. On nous a montré le maniement de l’arme, les différentes pièces et comment la démonter et la remonter. Cette après-midi, c’était le tir ! Enfin, nous avons aussi participé à la formation des futurs réservistes en jouant la force adverse. Ça me plait totalement, bouger, m’ouvrir au monde, voyager le plus possible… C’est ce que je veux faire.

Sébastien, 35 ans, facteur d’orgue en Guadeloupe et stagiaire à la formation militaire initiale de réserve à Fort-de-France :

Forces-Armees-Antilles--Formation-populat-antilles-PBK-06

La formation se termine bien, je suis toujours sur mes deux pieds ! Ça m’a permis d’avoir un petit aperçu de ce qu’est la vie du combattant. Il faut avoir une très bonne forme physique : je l’ai bien compris.

J’ai un parcours très particulier. Dans le civil, je suis facteur d’orgue en Guadeloupe, c’est-à-dire que je construis les orgues d’églises. J’ai toutes les formations du génie du bois, de l’ébénisterie jusqu’à la charpente. Je suis installé en Guadeloupe depuis plus 10 ans.
Un jour, par hasard, j’ai vu un reportage sur le régiment du service militaire adapté de Guadeloupe (RSMA-G). Il s’agit de formations professionnelles mélangées à la rigueur militaire. J’ai trouvé que c’était idéal pour enseigner mon savoir-faire. J’ai donc proposé mes services et maintenant cela fait 3 ans que j’enseigne à des jeunes de la section bois.
J’avais vraiment envie de faire cette formation initiale même si je n’y étais pas obligé. Depuis 3 ans que je côtoie mes camarades militaires, j’étais un peu considéré comme un extraterrestre facteur d’orgue ! Maintenant, je sais ce que c’est, ce qu’ils endurent sur le terrain. Voilà pourquoi je suis là.

Ruth, 28 ans, Miss Météo sur ATV et stagiaire à la formation militaire initiale de réserve à Fort-de-France :

Dans le civil je suis dans le domaine du commerce, du marketing et de la communication. Je présente également la météo sur ATV.

C’est une amie qui a déjà fait cette formation qui m’en a parlé. J’ai trouvé son récit vraiment très intéressant. J’avais déjà un attrait pour l’activité physique et j’ai eu envie de découvrir ce domaine que, le plus souvent, on ne voit qu’à la télé. Je me suis dit pourquoi pas !
Ces deux semaines de formation sont vraiment très intenses, c’est physique et technique. Il y a beaucoup de choses à assimiler. L’exercice d’aujourd’hui consistait à reconnaitre une route dans un territoire hostile. Il ne s’agit pas seulement d’appuyer sur la détente d’une arme, il y a tout un travail en amont qui prend tout son sens quand on est sur le terrain.

Après notre formation, on pourra intervenir lors de missions d’encadrement sur le territoire ou encore renforcer une équipe Vigipirate. On peut aussi être amené à apporter notre soutien à la population martiniquaise lors de catastrophe naturelle comme les cyclones par exemple. Dans ce sens, on peut se sentir fier. On a tout ce qu’il faut pour faire face à ce genre d’évènement.

 

Crédits photo : S.Ghesquière © Marine nationale