Fort-de-France : Fin du procès Pissot-Moralia, des militaires tués en Guyane par des orpailleurs

Vues : 108
marteau-de-juge-pbk

Le  procès se tenait depuis huit jours à Fort-de-France, le verdict vient de tomber. Les quatre meurtriers des deux militaires Pissot et Moralia étaient jugés en Cour d’Assises en Martinique. Le chef de gang est condamné à  perpétuité, les autres complices à des peines de réclusion criminelle.

Le 27 juin 2012, l’adjudant Stéphane Moralia 28 ans, et le caporal-chef Sébastien Pissot 33 ans, sont tombés dans une embuscade en Guyane. Ils ont ensuite été tués par un gang d’orpailleurs à Maripasoula. Le procès s’est déroulé sans le chef de gang, Manoelzinho, de son vrai nom Manoel Moura Ferreira était déjà détenu en prison au Brésil. Accusé de 13 homicides, sa présence a manqué aux familles des victimes qui espéraient des explications sur le meurtres des deux militaires français. Des parents qui se sont déplacés de Charente c’est le cas de la famille de Sébastien Pissot.
Les trois membres du gang présents au Procès d’assises ont été condamnés à 30, 20 et 18 ans de réclusion criminelle , le chef du gang restera incarcéré à perpétuité.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus PhotoDakarActu