François Hollande a tranché : Le cyclotron sera implanté en Martinique

Vues : 45

C’est lors de sa rencontre avec les élus de Martinique à l’Atrium de Fort-de-France ce samedi après midi, que François Hollande a annoncé sa décision sur le lieu de l’implantation du cyclotron dans la zone Caraïbes : il sera implanté en Martinique.

rencontre-avec-elus-locaux-2

Les élus locaux à l’Atrium

Ce dossier faisait l’objet d’une polémique entre la Martinique et la Guadeloupe. En effet l’île sœur souhaitait également l’obtenir. Après des semaines de suspense le président de la république a tranché :

Vous avez besoin de techniques et de diagnostiques et parmi les plus modernes il y a le cyclotron. Le cyclotron doit avoir une capacité suffisante pour la Martinique et pour les besoins de la coopération régionale. Si nous construisons un cyclotron ce n’est simplement pour la Martinique, ce doit être pour l’ensemble de la Caraïbe. Il y aura donc un cyclotron à la Martinique pour la caraïbe.

Le cyclotron,  une technique d’imagerie médicale qui aidera à mieux détecter les cancers dans la zone Caraïbes. « Je sais que la Guadeloupe veut aussi son cyclotron, la Guadeloupe aura, avec son financement propre, son cyclotron » a précisé François Hollande.

La Martinique bénéficiera de l’aide de l’Etat pour le financement de cet équipement médical ultra moderne estimé à plus de 7 millions d’euros.

 


1 commentaires :

  1. kinta

    A ceux qui y ont cru, nous l’avons dans le fion. Si vous voulez votre cyclotron payez le et, cela me parait tout à fait juste puisque nous avons eu l’argent pour construire un édifice qui à court terme, nous pillera et ce n’est pas tout puisque nous sommes l’un des département le plus taxé. Pour preuve, le litre de carburant sorti dépôt coûte environ 0.90 euro. Ajouté la marge détaillant qui est de 0.12 euro nous aurions payé environ 1 euro si le taxateur ne se gavait pas sur notre dos. De plus, à quoi sert vraiment un cyclotron quand on sait que si vous n’êtes pas initié, vous ne pouvez même pas avoir un rendez-vous pour un simple scanner; toutes les places étant déjà réservée pour les amis des amis des amis et les pauvres gens n’ont qu’à aller voir ailleurs. Plus grave dans tout cela qui prendra en charge les frais de transport et d’hébergement, sachant que lorsque vous êtes souffrant ou bien malade, vous allez devoir vous faire accompagner par un tierce personne.
    Conclusion, qu’il soit mis en Guadeloupe ou à la Martinique est égal à blanc bonnet, bonnet blanc.
    Vive la France, Vive les ânes.

Les commentaires sont fermés