Fred Célimène et Kinvi Logossah à nouveau interdits d’accès au campus de Schoelcher

Vues : 23
SONY DSC

Ce vendredi 29 mai, la présidente de l’université des Antilles a pris une nouvelle « mesure d’interdiction » au campus de Schoelcher contre les professeurs Fred Célimène et Kinvi Logossah, mis en cause dans le détournement de millions d’euros de subventions européennes du CEREGMIA

Cet arrêté intervient suite à la mobilisation de professeurs, d’étudiants et d’administratifs qui contestaient, la semaine dernière, le retour des deux professeurs dans les locaux de l’université.

Je vous informe que, dans le cadre du pouvoir de police que me confèrent les dispositions du Code de l’Éducation, et afin de garantir la sécurité des biens et des personnes et de mettre fin aux troubles à l’ordre public universitaire, j’ai décidé, par arrêtés du 29 mai 2015, de prendre une mesure d’interdiction d’accès aux enceintes et locaux de l’établissement, à l’encontre de

Messieurs les Professeurs Fred Célimène et Kinvi Logossah.
Cette mesure vise à rétablir l’ordre public au sein de l’établissement, à assurer son maintien, et à garantir la sécurité des personnes, y compris celle des deux personnes concernées elles-mêmes, et des biens.

Par ailleurs, j’ai été informée par courrier (VD/PG n°15-246) du président de la section disciplinaire de Toulouse 1, en date du 26 mai 2015, que la formation de jugement se tiendra les 9 et 10 juin 2015.

En vos qualités de directeurs et de responsables de composantes, il vous appartient de veiller strictement au respect de ces arrêtés, s’agissant des locaux dont vous avez la responsabilité et de m’informer directement, ou alors le directeur général des services, de tout incident éventuel.

Bien à vous, C. MENCE-CASTER