Ghislaine Joachim-Arnaud charge Bruno Le Maire en direct

Vues : 1118
ghislaine-joachim-arnaurd-bis

Hier (20 octobre), le candidat à la primaire de droite s’est retrouvé face à la syndicaliste Martinique qui l’attendait au tournant.  Une intervention, sur le plateau de L’Emission Politique sur France 2, remarquée et partagée sur les réseaux sociaux et les médias nationaux.

S’il fallait retenir une intervention de cette émission, un moment fort, ce serait celui-ci, le passage de Ghislaine Joachim-Arnaud en direct et en duplex de L’Emission Politique de France 2. Bien connue en Martinique, pour son franc-parler et son intransigeance lors des débats politique et également lors des conflits sociaux, le public français a pu constater la puissance de frappe de la déléguée syndicale CGT de Martinique.

« Je vous appelle monsieur Le Maire, je me permettrais pas de vous appeler par votre prénom. Non monsieur. Vous m’appelez madame Joachim-Arnaud, mais vous ne m’appelez pas Ghislaine. Je ne suis pas votre amie. Vous êtes dans un camp, je suis dans un autre »

Pourquoi tant de tension à travers cet échange ? Tout simplement parce que Bruno Le Maire dans ses propositions, dans son programme s’attaque aux grandes organisations syndicales comme la CGT. Il souhaite que les employé ne soient pas obligés de s’affilier pour être représenter et défendre leur droit. Il condamne également l’intervention des syndicats dans le débat politique car ce n’est pas leur travail, ils n’y ont pas leur place (leur travail étant, selon lui, strictement la représentation des salariés dans les entreprises et la défense de leurs droits). Ce à quoi Madame Joachim-Arnaud a répondu : « Tout ça c’est du pipi de chat! ».

En tout cas depuis son passage, l’intervention de Ghislaine Joachim-Arnaud a été repris partout et a inondée la toile. Comparée à Arlette Laguiller pour son discours syndicale, elle s’est fait remarquer et son caractère a été souligné dans certains articles.

A.G/ Photo Capture d’écran France 2