Gilles Saint-Louis, en pleine répétition de son spectacle « GSL Comme Jamais ! »

Vues : 723
gsl-11

Ils répétaient, lui et sa petite équipe, ce matin du 9 novembre 2016, le spectacle qu’il donnera à l’Atrium, et partout aux Antilles (+ une date à Paris), dans un mois exactement : « GSL COMME JAMAIS ! » Un rendez-vous sous le signe de l’humour et de la malice, avec des sketches inédits, qui affiche déjà complet pour les deux dates en Martinique, à l’Atrium, les 8 et 9 décembre prochain.

gsl-10

Pour Gilles Saint-Louis, cette répétition est d’abord l’occasion de revoir les différents agencements du spectacle, car derrière le texte, c’est une tout autre technique qui se profile. À ses côtés, pour l’épauler, Christophe Martinet est l’ingénieur en charge de la création lumière, mais aussi le régisseur du spectacle : les données techniques liées aux dimensions de la scène tout comme le placement des spots de lumière qui souligneront les déplacements de GSL, c’est lui.

gsl-6

« Il dit ‘noir salle’, je lance le chrono, et tu balances l’intro » : Ludovic Marthely, régisseur de la tournée, s’occupe d’ajuster les contraintes des différents espaces scéniques sur lesquels se jouera le spectacle. Il est aussi, pour l’occasion, l’accessoiriste du spectacle.

gsl-2

Enfin, DJ Maza, qui anime déjà la radio Trace FM tous les samedis à 22 h, est aussi présent sur scène pour accompagner Gilles Saint-Louis.

gsl-13

Pour que la petite équipe soit en symbiose le jour J, ils effectuent des « filages » qui leur permettent de régler tous ses détails techniques tandis que GSL révise son texte. Le choix des accessoires, des costumes et des effets sonores sont aussi sur le cahier des charges. Même s’il s’agit de sa première tournée, Gilles Saint-Louis n’est pas de la dernière pluie. À 24 ans, le jeune comédien et réalisateur cumule déjà 6 ans de vidéo sur le web, 5 ans de scènes, plusieurs années de théâtre avec la comédienne Daniely Francisque et un an du célèbre Cours Florent.

gsl-19

Le jeune humoriste martiniquais s’inspire de Jamel Debbouze et de Dieudonné, mais prend soin de garder son humour « ouvert », afin d’en conserver l’identité créole tout en la partageant aux autres. Il s’adresse à tous, petits ou plus vieux, mais surtout aux jeunes, auxquels il s’adresse : « Croyez en vos rêves, ne lâchez pas vos objectifs, foncez ! »

Texte et photos : Mickaël Léonce

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *