Grève des gérants de stations-services : « le dialogue reprend rideaux baissés »

Vues : 9

greve-stations-service-janvier-2014-se-poursuit

Le préfet a reçu les gérants de stations services, le groupement des pétroliers et la SARA aujourd’hui pour leur présenter le projet des arrêtés de méthode du Décret Lurel. A l’issue de la réunion, le porte-parole de la délégation, Bernard Davy a déclaré :

Nous avons découvert le texte avec les services de l’état. Ce texte a évolué et nous avons besoin de la retravailler avec les autres organisations syndicales de l’Outre-Mer. Nous allons donc continuer à négocier afin de libérer l’économie au plus vite mais nous le ferons rideaux baisser.

Les gérants craignent toujours pour leur emploi et ceux des 38000 employé des stations-services. « Il existe encore beaucoup de zones d’ombres notamment sur le bras de fer entre le gouvernement et les compagnies pétrolière » a rajouté Bernard Davy.

Communiqué de la Préfecture :

A la demande du Ministre des outre-mer, Laurent PREVOST, préfet de la Martinique, a reçu cet après-midi en préfecture les représentants des gérants de stations-services, ceux des grossistes et le directeur général délégué de la SARA.

Au cours de cette réunion de travail, le préfet a présenté le projet d’arrêté de méthode préparé par le Gouvernement en application des décrets publiés en fin d’année 2013 et qui a vocation à être publié dans les prochains jours. Plusieurs points contenus dans ce projet, résultant de la concertation très dense engagée depuis la mi-2013, ont été exposés.

En particulier, le texte reprend de nombreuses dispositions demandées par les gérants, ce dont ceux ci ont convenu. Les représentants de la filière ont pu faire part de leurs demandes, qui ont été relayées auprès du ministère des outre-mer.

A l’issue de la réunion, le préfet a insisté sur les conséquences de plus en plus sensibles du mouvement de grève actuel. Il a appelé chacun des acteurs à se montrer responsables face à cette situation qui pénalise fortement la population, la vie de l’île et son image. Si la grève devait se poursuivre, le préfet prendra les mesures nécessaires pour assurer la continuité des services prioritaires.