Grève illimitée des taxis collectifs en Martinique

Vues : 37
uset

L’Union Syndicale des Entrepreneurs de Transports, U.S.E.T, annonce la poursuite de la mobilisation de tous les transporteurs par taxi-collectifs par une action de grève illimitée à partir du mercredi 15 juillet 2015 dès 5 heures du matin.

Les transporteurs auront donc attendu la fin du Tour Cycliste pour poursuivre leur grève débutée le 06 juillet dernier :

Deux rassemblements sont prévus ce mercredi 15 juillet :
– Pont de la zone de la Lézarde
– Rond Point de la DEAL de la Pointe de Jaham

« Chaque transporteur reste mobilisé juillet et août jusqu’à la signature de l’accord » déclare le syndicat.

Ci-dessous les revendications de l’USET :

1) Nous avons un PATRIMOINE PROFESSIONNEL unique pour chacun d’entre nous (VALEUR DE NOS LICENCES) qui est notre premier point de revendication.

2) Madame La Présidente du Conseil Général considère avoir effectué sa dernière proposition et qu’il est inutile de poursuivre les négociations;

3) Nous estimons que la mission de SERVICE PUBLIC que nous avons effectué pendant plus de 50 ans doit être respecté et apprécié à sa juste valeur par une compensation financière, du fait que le fruit de notre travail nous est ôté sous l’égide de la réorganisation du transport.

4) Nous sommes des pères et mères de familles qui ont toujours œuvré au développement économique et social de notre pays MARTINIQUE. Il y a des millions pour les multinationales qui récupèrent notre travail, des millions pour le transport maritime, aussi, il est JUSTE que nous soyons indemnisés de nos cinquante années d’investissements.

Lors de nos échanges avec Monsieur Le Président de La République François HOLLANDE, nous avons eu l’occasion de préciser qu’il est nécessaire de mettre en place une nouvelle organisation des transports terrestres pour le dynamisme économique de la MARTINIQUE, toutefois ceci ne doit pas se faire au détriment des professionnels en place qui ont portés le transport à bout de bras durant des décennies.

Le communiqué du Syndicat :

Parce que nous avons effectué une mission de service public pendant plus de 50 ans à nos risques et périls et cela sans aide de l’Etat.
Plus de 50 ans d’investissement.
Parce que la dernière proposition de la Présidente du Conseil Général est de nous donner une « bouchée de pain ».
Parce que La Présidente du Conseil Général a dit qu’elle ne peut indemniser que 128 transporteurs qui souhaitent partir à la retraite et les malades.
Parce que La Présidente du Conseil Général ne veut pas indemniser ceux qui veulent continuer à travailler.
Parce que nous demandons le paiement de la valeur intégrale de notre préjudice professionnel pour un montant de 186 000€ par licence pour tous les transporteurs, et payer en une seule fois.

Parce que cette réorganisation entraine la suppression du patrimoine professionnel de chaque licence : ce n’est pas une question d’âge « Il n’y a pas une licence de vieux ou une licence de jeunes »
Parce que nous demandons le paiement des manques à gagner depuis 2012, que nous avons envoyés plusieurs fois par voix huissier au Conseil Général (pour les transporteurs qui ont fait la demande) et demandé des réunions à ce sujet.
Parce que nous avons envoyés des courriers à Madame La Présidente pour demander des réunions dans la journée pour des meilleures conditions de négociations (Procès Verbal à la fin, disponibilités de nos contacts professionnels, présences des chefs d’entreprises etc.).

– A la dernière réunion, nous avons insisté pour obtenir un procès-verbal à la fin de la réunion, ce que la Présidente du Conseil Général a fortement refusé (« elle a dit qu’elle n’a aucune obligation de le faire »).

– Comme au mois d’octobre, 3 bateaux seront mis en service sur le Nord Caraïbe pour un transport public donc Madame La Présidente du Conseil Général à pour stratégie de laisser pourrir la situation.

Parce que nous sommes dans « l’urgence, l’urgence, l’urgence »
Parce que Madame La Présidente du Conseil Général a stoppé les négociations, elle n’a pas donné d’autre rendez-vous. Car elle reste sur sa position, l’indemnisation de 128 transporteurs payable en 2 fois.
Parce que c’est le Conseil Général qui prend notre travail pour le vendre à d’autres sociétés (bateau ou TCSP) pour mettre une nouvelle organisation réglementaire sur un nouveau statut.
Parce que L’USET a gagné l’Espace Sud pour les taxi-collectifs
Pour nous c’est le même combat !!!
Chaque transporteur reste mobilisé juillet et août jusqu’à la signature de l’accord

« Semblé pou Pliss foss »
Doubout pou défann pin zot le mercredi 15 juillet 15

 

.


2 commentaires :

  1. Cisko

    Bien sur, tout le monde est pressé par l’achèvement du TCSP, et ces messieurs font un coup de « grenn dé », en faisant monter les enchères…Mais c’est l’argent public de toute façon, c’est bibi qui paye…

Les commentaires sont fermés