Grève SME : Le ton durcit, les négociations tombent à l’eau

Vues : 7

sme-greve-coupure-eau-martinique-3

C’est à 10 heures hier matin que patronat et syndicats ont repris le cours des discussions dans les locaux de la direction du travail à Fort-de-France pour finalement se séparer de nouveau sans aucun accord. Ne nouvelles coupures d’eau sont prévues aujourd’hui selon les informations fournies par le site internet de la société.

Pour rappel, depuis le début de cette grève à la SME qui bouleverse le quotidien des abonnés (coupure d’eau récurrentes…) les syndicats et la direction n’arrivent pas à trouver un terrain d’entente sur le pourcentage d’augmentation qui serait attribué aux employés.

Si au départ les syndicats demandaient une augmentation de 6 %, ces derniers ont finalement revu leurs prétentions à la baisse pour passer à 3 %. La direction avait, elle, annoncé une augmentation de 2%, précisant qu’elle ne reviendrait pas sur cette décision.

Le patronat a finalement proposé une augmentation 2,2% subordonnée à certaines conditions, tandis que les grévistes, eux, réclament toujours 3%, sans aucune condition. C’est donc sur cette nouvelle incompréhension et après des débats houleux que salariés et syndicats ont de nouveau quitté la table des négociations, bloquant par là même le véhicule de la DRH.

Après ce véritable dialogue de sourd qui s’est installé, provoquant une nouvelle de suspension de séance, les négociations sont à nouveau au point mort, chacun campant sur sa décision.

Notez que Laurent Brunet, le directeur général de la SME, qui jusque là n’était pas présent à la table des négociations et qui revenait tout juste de Métropole où il avait dû se rendre pour des raisons personnelles, déplore fortement la situation qu’il avoue avoir du mal à saisir.

Communiqué des revendications :

greve-sme-revendications-salariales