Grève vedettes tropicales : Patron et Syndicat s’accusent mutuellement d’agression

Vues : 779

Le bras de fer entre salariés grévistes, syndicat et direction aura connu des épisodes les plus loufoques et imprévisibles depuis que le conflit a commencé il y à trois semaines, le 27 juillet exactement.

Le dernier en date : Dans un communiqué, le secrétaire de la CSTM, Bertrand Cambusy, accuse le gérant de l’entreprise Charles Conconne d’avoir délibérément renversé l’un des salariés grévistes avec son véhicule ce mardi 15 aout. Cet employé a été emmené à l’hôpital par les pompiers, précise le syndicaliste.

Aujourd’hui 15 août 2017, MR CHARLES CONCONNE employeur de l’entreprise vedettes Tropicales de la compagnie de navigation martiniquaise a foncé délibérément sur un gréviste qui se trouvait sur la voie publique à côté du parking des taxis collectifs.
MR CONCONNE a pris la fuite suite à cela le camarade a été acheminé par les pompiers à la Meynard.
P/O
Bertrand Cambusy
Secretaire General de la CSTM

De son côté, Charles Conconne n’a pas tardé à répondre, « pour rétablir la vérité. » Sa réponse circule sur les réseaux sociaux :

Bonjour
Pour faire suite à une information mensongère circulant à mon encontre je viens par la présente rétablir la vérité :
Ce matin suite à une visite de mon équipage en service sur le quai de FDF en quittant le parking des taxi un de mes employés grévistes s’est jeté sur mon véhicule pour m’empêcher de quitter les lieux. Je l’ai esquivé en tournant le volant de mon véhicule ce qui m’a permis de partir.
Ils étaient une vingtaine parée à venir en découdre avec moi. J’ai préféré quitter les lieux.
Je suis allé à la police et aucune plainte n a été déposée et il a quitté le parking par ses propres moyens. Aucun véhicule de pompiers n’est intervenu sur le parking ce matin. Des témoins présents peuvent attester ma version des faits.
Charles CONCONNE

Qui dit vrai dans cette affaire ? Au delà de cette interrogation, on ne peut que déplorer la perte de temps et d’énergie déployés pour tenter de déstabiliser l’autre, pendant que des passagers attendent de pouvoir voyager normalement. Aujourd’hui ils se débrouillent comme ils le peuvent. Est-il nécessaire de rappeler également que c’est l’argent public qui est injecté dans cette activité de transport maritime de passagers, censée développer l’île.


3 commentaires :

  1. NOTRE MARTINIQUE

    Notre époque est sujette à de nombreuses tensions à tous les niveaux . Dans le domaine social, le domaine individuel, et bien sur dans le domaine professionnel , celui de l’entreprise . les tempéraments et les volontés de chacun s’expriment, se heurtent parfois .
    Que Dieu bénisse la Compagnie Martiniquaise de Navigation
    Que Dieu bénisse la Direction de la Compagnie Martiniquaise de Navigation
    Que Dieu bénisse les Salariés de la Compagnie Martiniquaise de Navigation

Les commentaires sont fermés