Guadeloupe : la prison de Baie-Mahault passée au peigne fin

Vues : 648

Ce lundi 10 octobre, 60 agents de l’administration pénitentiaire de Baie-Mahault, aidés par 110 gendarmes, ont fouillé l’établissement. Armes, drogues ou encore téléphones ont été découverts par les forces de l’ordre.

Aucune cellule n’a été épargnée lors de cette fouille générale. Et cela a porté ses fruits : 155 armes de fabrication artisanale, 80 téléphones portables, 1 kg d’herbe de cannabis, 95 grammes de cocaïne et 104 grammes de résine de cannabis. De nombreux cachets d’ecstasy, d’amphétamines et des cailloux de crack ont été trouvés. Preuve que la prison n’est pas un lieu sécurisé à 100%.

À 7h30, 110 gendarmes (l’antenne du GIGN, la gendarmerie mobile, la brigade de Baie-Mahault et une équipe cynophile) ont épaulé 60 agents de l’administration pénitentiaire dans le cadre d’une fouille générale du centre pénitentiaire de Baie-Mahault. Une fouille générale des cellules de la maison d’arrêt en du préfet de la région Guadeloupe et du Colonel Descoux (commandant la gendarmerie de Guadeloupe).

Une opération qui intervient après les nombreuses agressions entre détenus, mais aussi à l’égard des personnels du centre. Le but de cette opération, qui concernait plusieurs centaines de détenus, était de saisir toutes les détentions ou possessions illégales et plus particulièrement les objets destinés à servir d’arme. En fin de journée, un bilan était assez impressionnant. Preuve qu’un véritable réseau s’est créé entre les détenus.

A.G

 


1 commentaires :

  1. Lutin

    Fond Sarail n’est pas sur ?! Quelle nouvelle!
    J’aurais jamais cru… Quoique les nombreux clips videos you tub de pseudo artistes incarcérés me faisaient me poser des questions

Les commentaires sont fermés