Guadeloupe : Un professeur placé de force en hôpital psychiatrique

Vues : 1554
police-a

En début de semaine (18 juillet), un professeur des écoles habitant en Grande-Terre a été interpellé par la police. Il aurait envoyé plusieurs messages faisant l’apologie du terrorisme après les attentats de Nice. Il semblerait qu’il soit atteint de troubles mentaux.

Le professeur des écoles, résidant en Grande-Terre a été interpellé le 18 juillet dernier et placé en garde à vue. Une enquête a été ouverte par le Parquet. Plusieurs perquisitions ont permis à la police d’examiner toutes les affaires du suspect, en particulier son matériel informatique.

L’homme est soupçonné d’avoir envoyé de nombreux messages faisant l’apologie du terrorisme. Plusieurs personnes auraient reçu des SMS du professeur. Dans ces derniers, il semblait être ravie de la tragédie commise par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, auteur des attentats de Nice.

Pour l’instant, les recherches n’ont pas été concluantes. L’instituteur n’aurait aucun lien avec une quelconque organisation terroriste. Il a néanmoins été hospitalisé, contre son gré, dans un établissement psychiatrique. Il serait en effet atteint de troubles psychologiques. Il semblerait que cet état ne soit pas nouveau car il ne travaillait plus depuis un certain temps. Il était en arrêt maladie.

A.G