Guyane : interpellée car elle aurait simulé son enlèvement

Vues : 420

Hier une jeune fille de 18 ans a été placée en garde à vue pour dénonciation de faits imaginaires. Elle aurait inventé son enlèvement.

Cela faisait près de cinq que la jeune femme était introuvable. Les gendarmes avaient pourtant mis tous les moyens en œuvre pour la localiser mais en vain. Ce n’est qu’en fin de semaine, dans la nuit de dimanche à lundi, que sa mère l’a retrouvé. Une fois examinée à l’hôpital, les experts ne relèvent aucune trace de violences physiques, sexuelles et psychologique, sur la victime. Des éléments qui ne vont pas dans le sens de la version de la jeune fille.

Les gendarmes de leur côté ont de sérieux doutes concernant le récit. Il semblerait que la jeune femme de 18 ans aurait simulé son enlèvement. Pour l’instant personne ne sait pourquoi et ce que cacherait la victime aux militaires. Que s’est-il passé durant ses cinq jours ? Pour la jeune femme les choses sont claires, elle maintient sa version, disant qu’elle avait été enlevée à la gare routière, à Cayenne, mercredi en pleine journée. Ses auditions et les investigations de la gendarmerie poursuivent leurs cours.

Les faits remontent à la semaine dernière, plus précisément au mercredi 18 aout. La jeune femme sort pour aller faire des courses mais ne reviendra pas. Sa mère préviendra les gendarmes deux jours après quand une amie de sa fille la préviendra. Cette dernière a reçu un SMS de la disparue, lui indiquant qu’elle est séquestrée avec six autres filles par un homme armé d’un fouet.

Très vite les forces de l’ordre se mettent en action. Ils réussissent à entrer en contact avec elle par SMS. Ils ont tenté de localiser le téléphone de la victime. Il est repéré une fois à Kourou, après elle affirme se trouver à Saint-Georges. Dans les deux cas la gendarmerie fera choux blanc. La mère de la jeune va recevoir un appel lui indiquant que sa fille se trouve à Cayenne. Elle retrouve son enfant saine et sauve.

A.G