H & M : Pour la maman du jeune mannequin, il n’y a « aucun problème » avec la phrase jugée raciste

Vues : 8061

Quand les célébrités et le reste de la planète restent agacés par la polémique créée par la marque H & M exposant deux jeunes enfants portant des Hoodies à capuche orange et vert, avec comme illustration un tigre pour l’un « Mangrove Jungle : Survival Expert » et « Coolest Monkey in the Jungle » (le single le plus cool de la jungle) pour l’autre, Terry Mango,se dit sereine.

 

Terry Mango, la maman du petit enfant noir (habillé du Hoodie vert, sur lequel est  inscrit une phrase jugée raciste : « Coolest Monkey in the Jungle »),  n’est pas ennuyée et ne « voit aucun problème » rapportent ce mercredi 10 janvier, les magazines américains.

« Je suis la maman et c’est l’une des centaines de tenues que mon fils a portées dans différents défilés ou campagnes de pub », écrit-elle dans un commentaire sur Facebook. « Arrêtez de hurler au loup tout le temps. » ajoute-elle sur le social média. Dans un autre commentaire, Terry Mango précise que « C’est mon fils. J’ai suivi tous les photoshoots, ce n’était pas une première ».

Mais, si la mère du jeune enfant ne semble pas contrariée par la nouvelle collection de vacances de H & M, ce n’est pas l’avis d’artistes et de nombreux anonymes qui réagissent fermement pour inciter l’enseigne à enlever ces Hoodies de la vente. C’est le cas de Nicki Minaj, selon Yahoo, la trinidadienne (d’origine) s’est désolidarisée de la Boutique en effaçant tous les messages Instagram qui mentionnaient l’enseigne H&M. Le rappeur G-Eazy et d’autres artistes ont emboîté le pas de Nicki Minaj.

La controverse a éclaté dimanche soir (7 janvier) lorsque les abonnés de Twitter ont alerté l’opinion sur les vêtements, vendus sur les sites Web de H&M au Royaume-Uni et aux États-Unis. Le Hoodie vert  « Coolest Monkey in the Jungle » est devenue une photo virale, indexant le racisme des représentants de l’enseigne.

Depuis, la marque de mode suédoise H & M s’est excusée de l’outrage provoqué autour de cette annonce jugée raciste. Lundi 8 janvier, la porte-parole de H & M, Anna Eriksson a déclaré à CNN Money : « Cette image a maintenant été retirée de toutes les plates formes de H&M et nous nous excusons auprès tous ceux qui ont pu être offensés ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesABS/Shakarasquare