Haïti-Crise : Fraude Massive d’étudiants, 5 millions de gourdes volées à l’Université

Vues : 374

L’Unité de Communication de l’Université d’État d’Haïti (UEH) fait le point cette semaine sur une fraude massive de chèques volés durant l’exercice 2016 qui a aujourd’hui des conséquences graves sur le fonctionnement de plusieurs branches de l’Université d’État.

Suite à 6 mois d’occupation illégale du Rectorat et de la Direction des Études Post graduées de l’Université d’État d’Haïti (UEH) des actes de vandalisme ont été perpétués au sein des établissements. De nombreux chèques ont été substitués à l’administration durant ces mois de troubles.

Au total, ce sont 196 chèques volatilisés, c’est-à-dire près de 5 millions de Gourdes (4 976 760.50 Gourdes), qui représentaient entre autres, les salaires de professeurs et employés pour le mois de Janvier 2016.

Du 5 février au 29 juillet 2016, des actes graves de vandalisme et de profanation ont été relevés à l’encontre de certains étudiants et de leurs complices internes et externes, rappelle l’UEH. L’administration universitaire a aussitôt demandé une enquête qui est toujours en cours.

Des recherches pour connaître le montant exact des pertes énormes financiers et matériels commis : « Des vols et bris de biens publics et privés, de destructions d’archives et de documents académiques, administratifs et financiers ». Des violences physiques ont été dénoncées : « Des actes d’agression et de violences de toutes sortes contre des professeurs, des étudiants, des membres du personnel administratif et des saisonniers ».

A l’époque, les étudiants protestataires apportaient leur soutien aux membres du personnel administratif de l’UEH, en grève illimitée qui réclamaient l’application d’une nouvelle grille salariale.

L’Unité de Communication de l’Université d’État d’Haïti, informe que certains chèques ont été « frauduleusement encaissés par vagues successives en avril 2016, août 2016 et janvier 2017 ». Les fraudeurs et leurs complices ayant trompé la vigilance d’au moins deux banques commerciales en Haïti note Haïti Libre.

Suite aux premières mesures disciplinaires immédiates prises par l’Université, 19 étudiants ont été de facto interdits à l’Université. De plus deux autres articles précisent :

« Qu’aucun diplôme, attestation, relevé de notes, certificat ne pourra leur être délivré au cours des cinq prochaines années.

Et que « L’accès aux espaces du Rectorat, des Facultés, Écoles et Instituts de l’UEH leur est interdit durant les 5 prochaines années ».

Les démarches administratives et judiciaires continuent pour permettre aux professeurs et employés de récupérer leur manque à gagner, indique L’Unité de Communication de l’Université d’État d’Haïti.

Pour l’heure, les activités sont paralysées au sein de plusieurs entités de l’UEH, dont l’École normale supérieure (ENS), les Facultés des Sciences humaines (FASCH) et d’éthologie (FE), alors que les inscriptions pour l’année académique 2017-2018 ont démarré depuis le 21 juillet 2017 pour prendre fin le 24 août 2017, rapporte Alter Presse, un magazine local.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news actus Dothy
imagesYoutube