Harcèlement en milieu scolaire : nette augmentation en Martinique

Vues : 208

Le 9 novembre 2017 est décrété journée nationale pour dire « Non au harcèlement ». Le lundi 13 novembre 2017 a été choisi au sein de l’académie de la Martinique pour cette mobilisation. L’occasion de faire le point au niveau local.

Le harcèlement entre élèves était jusqu’à présent un sujet tabou. Il fait désormais partie des programmes scolaires. C’est l’un des thèmes pouvant être abordé dans le cadre de l’éducation morale et civique en cycles 2 et 3. Le harcèlement débute en effet dès le primaire, la prévention dès le plus jeune âge est donc indispensable.

Au sein de l’académie de la Martinique, les deux référents harcèlement développent, sous l’autorité de la Rectrice, la politique ministérielle articulée autour de 4 axes : sensibiliser, prévenir, former, prendre en charge. Deux numéros de téléphone sont disponibles pour signaler une situation de harcèlement et permettre une prise en charge individuelle rapide : 3020 (numéro vert national) et 0 800 859 797 (numéro vert académique).

Les situations de harcèlement sont de plus en plus nombreuses dans l’académie de Martinique. Pour l’année scolaire précédente 46 cas de harcèlement ont été repérés (contre 33 l’année d’avant). Les violences verbales et morales sont les plus fréquentes. Mais les violences physiques sont présentes. Il ne faut pas oublier également le cyber-harcèlement sur les réseaux sociaux.

En plus des numéros mis à la disposition de la population l’académie dispose de moyens pour lutter contre le harcèlement. Il existe un référent académique et un référent départemental. Les élèves ont aussi une part importante dans ce projet de lutte contre le harcèlement à l’école avec le recrutement et la formation d’ambassadeurs collégiens et lycéens


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *