« I Am Not Your Negro » de Raoul Peck nominé aux Césars 2018

Vues : 300

Après avoir reçu dimanche 18 février le prix du « Meilleur documentaire » à la 71ème soirée des Bafta Awards 2018 à Londres, « I am not your negro », entre en compétition pour les Césars à Paris.

Le cinéaste haïtien Raoul Peck est donc nominé dans la catégorie du « Meilleur film documentaire » à la 43ème cérémonie des Césars. L’Académie des Césars vient de dévoiler la liste officielle des films en nomination pour les Césars 2018, pour les films sortis en 2017. En compétition le vendredi 2 mars prochain à Paris, le documentaire « I am not your negro » (Je ne suis pas votre nègre) a déjà été primé dans plusieurs festivals, le Prix du public pour le meilleur documentaire à Berlin (Allemagne), au Festival International du Film de Toronto (Canada), à Philadelphie, à Chicago (États-Unis).

Récemment, le 18 février 2018, le long métrage de 93 minutes de Raoul Peck, a remporté le prix du « Meilleur Documentaire » au Royal Albert Hall de Londres, à la soirée de remise des prix de la British Academy of Film and Television Arts (Bafta) 2018.

Le film engagé, « I am not your negro », sorti le 3 février 2017 et nominé aux Oscars en 2017, met en scène trois personnalités fortes liées aux mouvements des Droits civiques aux Etats-Unis : Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King Jr.

Trois icônes, toutes mortes assassinées « avant 40 ans ». Le documentaire de Raoul Peck, s’inspire de l’œuvre inachevé de James Baldwin, l’auteur afro-américain (1924-1987), qui se documentait sur le parcours de Martin Luther King Jr, de Medgar Evers et sera témoin du destin tragique de Malcolm X.

Avec la voix de Samuel Jackson dans la version originale du film et de celle de Joey Starr pour la version (doublée) française, le réalisateur haïtien, Raoul Peck a reconstitué le livre qui décrit la question raciale aux États-Unis. Dans « I am not your negro », le cinéaste, primé à plusieurs reprises, porte à l’écran les propos de James Baldwin, dans des écrits entrepris en 1979 pour rendre hommage à trois de ses amis.

James Baldwin était un des observateurs de la question raciale aux États-Unis dans les années 1960-1970. Une époque de trouble et d’émeutes où des noirs étaient tués régulièrement par les forces de l’ordre comme le rappelle « The long hot summer » pendant l’été 1967.

Après avoir reçu son prix au Bafta 2018, le réalisateur Raoul Peck, d’origine haïtienne, a déclaré :

Merci beaucoup. Je tiens à remercier la British Academy Awards pour ce prix. Je suis très honoré et humble.

J’ai eu une grande équipe qui m’a suivi pendant dix années entières pour faire ce film. Et je tiens à remercier mes rédacteurs, Alexandra Strauss, Rémi Grellety, qui a produit le film avec moi. Alexei Aigui, qui a fait de la musique, et Sam Jackson, bien sûr, qui a fait cette merveilleuse voix pour le film.
Je tiens à remercier mes partenaires aux États-Unis, en France, en Suisse et en Belgique. Bien sûr, Altitude Film Distribution, qui a fait un travail formidable ici au Royaume-Uni.

Et, bien sûr, je dois remercier le grand James Baldwin. James Baldwin, qui est l’image parfaite d’un grand humaniste. Merci beaucoup à tous. (Raoul Peck)

 

Aux Bafta 2018, « I am not your negro » était en lice dans la catégorie de « film documentaire » des Bafta Awards parmi quatre autres films : « City of Ghosts », « Icarus », « Une suite qui dérange (An Inconvenient Sequel : Truth to Power) » et « Jane ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news

Images Post Gazette/Bafta 2018/Kentacke Page/FIFT/PBS/Facebook