Il lui demande de surveiller sa maîtresse en attendant sa sortie de prison mais ça tourne mal

Vues : 48447

C’est un scénario digne d’un téléfilm qui était raconté au Tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, le 22 février dernier.

A la barre, deux hommes qui se sont violemment bagarrés pour une femme. D’un côté le principal prévenu, âgé d’une trentaine d’années, déjà en détention et condamné pour plusieurs délits. De l’autre, son ancien co-détenu, qui devait à sa demande surveiller sa maîtresse en attendant qu’il sorte de prison.

Mais, une fois libéré, l’homme s’aperçoit très vite qu’une relation s’est créée entre sa maîtresse et l’individu qui était censé jeter un oeil sur elle. Pris d’une colère noire, l’amant éconduit n’avait plus qu’une idée en tête « se faire respecter » !

Il décide alors de se rendre chez son ex maitresse pour lui donner une bonne leçon; il la frappe et la fait monter de force dans sa voiture, tout cela sous les yeux ahuris de sa « femme officielle ».

Il se dirige ensuite au domicile de son rival aux Abymes pour exiger des explications. Les deux protagonistes en viennent rapidement aux mains. Dans la bagarre le rival blesse l’amant éconduit de 3 coups de couteau. Ce dernier réplique et lui rend plusieurs coups.

Le rival écope de six mois de prison avec sursis. Quant au principal prévenu il a été condamné a deux ans de prison ferme, assortis d’une mise à l’épreuve.

 

 


4 commentaires :

  1. Moi97

    C’est la vie aux Antilles et ça à l’air de plaire? A un moment donné , il faut arrêter de prendre son cas et d’en faire une généralité dans le but de se dénigrer soi même où de de dénigrer les antillais, le reste du monde n’a pas de meilleures mœurs que les Antilles , allez voir ailleurs si l’herbe est plus verte avant de dire des énormités qui reflètent un véritable complexe d’infériorité de la personne qui l’a écrite !

Les commentaires sont fermés