Indonésie : Elle découvre 9 mois plus tard que son mari est une femme

Vues : 9531
mariage-bagues_1140388

C’est en Indonésie que se déroule cette histoire nuptiale assez insolite.
Après un an de mariage, une jeune épousée découvre dépitée que son mari n’est en fait qu’une femme. Elle aurait entretenue une relation homosexuelle à son insu, une liberté sexuelle sévèrement réprimée par le gouvernement indonésien. L’usurpatrice risque jusqu’à sept ans de prison.

La jeune Heniyati 25 ans, est encore sous le choc. Après des mois de vie commune, elle découvre le vrai visage de son époux.

proxy

Le couple se rencontre en Octobre 2015 et se marie sur l’ile de Java (la plus peuplée d’Indonésie), rapporte la presse locale.

Suwarti l’époux est plus âgé, il a 40 ans, avec ses faux papiers, il se présente comme policier, se faisant appeler Muhammad Efendi Saputra. Durant la noce, les amis sont conviés (on sait aujourd’hui qu’ils étaient tous complices).

Seulement, depuis neuf mois la jeune femme n’a aucun contact physique avec son mari. Celui prétextant des fatigues chroniques n’a jamais eu de rapports sexuels avec sa femme Heniyati. Elle vit dans l’abstinence totale.

Récemment, la jeune épouse intriguée, n’hésite plus, elle fouille dans le porte feuille de sa moitié pendant qu’il se douche, précise la quotidien français Métronews. La jeune femme est bien surprise, son mari est une femme, elle s’appelle Suwarti.

Humiliée, elle dénonce Muhammad Efendi Saputra à la police. Les autorités du Pays découvrent que Suwarti était déjà mariée à un homme avec lequel elle s’est séparée. L’usurpatrice serait mère d’un garçon de 17 ans, indique l’Agence France Presse (AFP).

Selon la Police indonésienne, Suwarti alias Muhammad Efendi Saputra risque sept ans de prison. En Indonésie en plus de la fraude et de l’usurpation d’identité, la répression est dure envers la communauté homosexuelle.

Dorothée Audibert-Champenois
Photos L’Express/Styles -Twitter


1 commentaires :

  1. Paindoux

    Il faut aussi rappeler que dans ces pays, bien souvent, ce sont les parents qui choisissent l’époux et la jeune femme n’a rien à dire ! De plus, il faut absolument qu’elle soit vierge. Donc, cette histoire ne m’émeut nullement.

Les commentaires sont fermés