Jimmy Hendrix : 45 ans après sa mort le célèbre guitariste à son Musée à Londres

Vues : 213

Sa vraie première maison, se plaisait-il à dire. L’ancienne chambre-salon de Jimmy Hendrix a été restaurée, il devient un musée permanent. L’ouverture au public est prévu ce mercredi à Londres dans le quartier de Mayfair.

Au centre de Londres, au 23 Book Street, tout a été méticuleusement remis en état. Au troisième étage, la chambre-salon de la maison de Jimmy Hendric a été recrée à l’identique, jusqu’à son cendrier sur la table de chevet . Le lit drapé dans les tissus John Lewis qu’il affectionnait, la cuisine peut utilisée car la Star se faisait livrer steaks, frites, rosé et cigarettes, du restaurant, qui se trouvait au rez de chaussée de son appartement. Un appartement que Jimmy Hendrix, le chanteur fou d’improvisation et  à la guitare légendaire, a déniché en 1968, raconte son ex-compagne Kathy Etchingham, au personnel du Musée. A l’époque, le jeune chanteur américain, débutait sa carrière et louait ce coin chambre 30 livres par semaines. Elle se souvient de cette manie du rangement de la future vedette, une obsession qui lui venait de l’armée. « Il était très propre, très simple…pas comme moi, poursuit son ancienne petite amie, qui vit actuellement en Australie. Il adorait les tissus colorés, les couleurs hippies, les tissus brodés, il pouvait dépenser une fortune pour meubler son appartement.

jimmy hendrix

Son ex-compagne Kathy Etchingham

Un meublé qu’Hendrix ouvrait à tous ses amis, comme Eric Clapton, photographié dans « la chambre », et tous les musiciens d’un soir, selon le club où il avait passé la nuit. Dans cet appartement complètement reconstitué, un tant en ruines, une pièce est entièrement dédié à des pochettes d’albums. Les siennes et celles de ses potes, pour citer 3 d’entre eux, Les Beatles, Ravi Shankar, Bob Dylan. Ont également leurs étoiles dans ce musée, les grands maîtres autrichien de la musique qui l’ont influencé comme Joahnn Sébastien Bach. La musique rock-pop-jazz d’Hendrix et son style d’enregistrement ont été des références pour plus d’un, exemple le jazz électrique d’un de ses fidèles admirateurs, Miles Davis. Le reste de la Collection personnelle de Jimmy Hendrix , qui sera prêtée au Musée de Londres, arrivera cet automne. Le célèbre guitariste a vécu dans cet appartement au centre de Londres de 1968 à 1969, il est mort étrangement, un an plus tard en 1970. Jimmi Hendrix est enterré dans sa ville natale de Seattle, ses dernières volontés n’ayant pas été entendues, il espérait être inhumé à Londres, sa ville d’adoption.

Dorothée Audibert-Champenois

Source AFP/Guardian