JO : le Cran saisit le CSA pour des « propos colonialistes » et des « inepties » sur France2

Vues : 1710

En finir avec les approximations sur les histoires de l’esclavage, c’est une demande que vient de faire le Cran en interpellant le CSA. Durant la retransmission en direct des 31èmes Jeux Olympiques de Rio, le Conseil représentatif des associations noires de France a relevé des « inepties », des erreurs « géographiques » et des « propos colonialistes » sur la chaîne France2. Dans un communiqué publié hier samedi (6 août), Louis-Georges Tin, responsable du Cran a saisi le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

9122293

Vendredi 5 août, les différents tableaux de présentation des Jeux Olympiques de Rio ont été suivis par près de 1,6 million de français, très tard dans la nuit

Une retransmission en direct, animée par le Directeur des sports de France Télévisions, Daniel Bilalian et Alexandre Boyon, journaliste à France 2.

Pendant les 5 temps forts de cette cérémonie, le Conseil représentatif des associations noires a relevé des « inepties » des « propos colonialistes » tenus par les deux journalistes de FranceTv.
Choqué, le représentant du Cran, Louis-George Tin a noté et fait part dans un communiqué des nombreuses « erreurs » géographiques ou historiques.

  • La première remarque concerne la découverte de l’Amérique que l’un des présentateurs attribue à Christophe Colomb. Pour le Cran, c’est tout simplement ignorer qu’avant le célèbre navigateur, de « nombreux peuples habitaient ces régions », depuis des « millénaires ».
  • D’autre part les journalistes se trompent en localisant les Incas dans la région brésilienne quand ces derniers vécurent dans la Cordillères des Andes !
  • Entre l’Amérique du Nord, le Canada, les USA, l’Amérique Centrale l’un des présentateurs de France Télévisions prend à témoin les spectateurs qui pense-t-il (comme lui) « n’arrivent pas à faire la différence » entre ces Etats. Pour le Cran, c’est une forme d’insulte pour les téléspectateurs et de mépris pour les habitants des régions concernées.
  • Lors du troisième tableau, dire sans détour que « le trafic d’esclaves … a été nécessaire ici (Brésil) pour le développement industriel », est une autre erreur grave, si ce n’est du « révisionnisme » tout simplement.
    Dans son communiqué, l’Association tient à préciser que d’une part, le développement au Brésil était d’ordre « agricole », et que d’autre part, en disant que « le trafic d’esclave était nécessaire », c’est « une présentation maladroite, pour ne pas dire équivoque qui tend à justifier  l’esclavage, qui est reconnu comme un crime contre l’humanité ».

Sur les réseaux sociaux les internautes sont indignés, ils dénoncent les propos choquants et méprisants des présentateurs de France 2, depuis samedi 6 août, ils soutiennent en masse la démarche du Cran.
Le Conseil représentatif des associations noires de France attend une réponse du CSA. Une explication est prévue à la rentrée prochaine.

Dorothée Audibert-Champenois
PhotosInq

 


1 commentaires :

  1. Nicolas

    II y en a marre. Toujours les mêmes et pas les moindres.
    Pourtant, ces gens se permettent d’interwiever le président de la République
    et, sans doute, cela leur donne tous les droits? Que le CSA, cette fois , tape du point
    sur la table et prouve que lui aussi, respecte l’humain et que la place qu’il occupe, n’est pas
    attribuée pour toujours , permettre à certains de continuer, leur travail de dénigrement
    de la minorité visible….

Les commentaires sont fermés