Journée internationale de la Femme 2011 : « Quand l’Art se fait Femme »

Vues : 6

quand-l-art-se-fait-femme

A l’occasion de la 100e journée internationale des Femmes, la Région Martinique rend hommage aux femmes artistes, artisanes, écrivaines martiniquaises, les 8, 10, 11, et 12 mars 2011 dans l’Agora et les Jardins de l’Hôtel de Région.

Au programme :

Mardi 08 mars de 10h00 -12h00 : Défilé d’un groupe à pied dans les jardins de l’Hôtel de Région. De 10h00 -12h00  : vernissage, exposition d’artistes, village d’artisanes, tables d’écrivaines.

Jeudi 10 mars de 8h00 -17h00 : exposition d’artistes, village d’artisanes, tables d’écrivaines.

Vendredi 11 mars 18 heures : Délibérations et projection d’un documentaire «F comme Femmes». Conférence-Débat : « Rôle et place de la femme artiste dans la Société Martiniquaise ». Avec Mme P. Donatien-Yssa, Mme Dominique Cyrille, Mme Juliette Sméralda. Modérateur, M. Serge Domi.

Samedi 12 mars 10h00 : Spectacle de Bwabwa pour enfants. De 16h00 – 18h00, « Quand le verbe se fait Femme » : Extraits de texte, poésie, slam interprétés par des comédiennes. Les spectateurs volontaires pourront également participer à ce moment de lecture sous forme d’échanges. De 19h00 – 21h00 «Voix de Femmes». Invitées : Vwa bel danm, Joëlle Vielet, Sylvanise Pépin, Célia, Jacquie Defoi.

Mot d’Yvette Galot, Présidente de la Commission Culture et Patrimoine

« La refondation d’un projet culturel régional adapté aux enjeux de la modernité constitue l’un des socles essentiels du projet global du Président Letchimy et de son équipe. Le principe d’égalité et d’équité y trouvent une résonnance particulière.

En cette 100ème année de la Journée internationale de la femme, avec le soutien de la Commission Culture et Patrimoine composée essentiellement de femmes, nous avons choisi de mettre en lumière le talent artistique. La femme martiniquaise est particulièrement exemplaire dans ce domaine. Des pionnières dans leurs genres respectifs, Léona Gabriel, Gisèle Baka, Jenny Alpha, Gertrude Senin, Lola Martin, Joby Valente, Christiane Eda Pierre, Espélizane Sainte-Rose, Ciméline Rangon, ont bravé les interdits et préjugés pour tracer un sillon permettant aux artistes femmes d’aujourd’hui de s’exprimer en toute liberté.

La réussite de nos cinéastes Euzhan Palcy, Camille Mauduech font notre fierté. Toutes les disciplines du spectacle vivant, des arts visuels et de l’artisanat d’art enregistrent des contributions inestimables de la gente féminine. Néanmoins comme dans les autres secteurs d’activités et d’engagement, les femmes doivent affronter des difficultés pour s’exprimer. Outre les classiques tâches ménagères, s’occuper de leur progéniture, être garante du foyer, elles doivent encore de nos jours affronter la domination masculine dans le monde de l’Art.

L’aspiration légitime à une pratique artistique soutenue se heurte à la pression sociale qui décourage les vocations. Jocelyne Béroard a bravé les tabous des nuits blanches, des répétitions entourée d’hommes pour construire une carrière couronnée par un succès planétaire. Nous lui témoignons tous du respect en juste retour d’un professionnalisme digne et exemplaire. Josélita Germany a su entrainer son mari dans l’entreprise jugée insurmontable qui consistait à sauvegarder le « Chouval bwa ». Ancrant la tradition dans ses enjeux contemporains elle introduit cette pratique dans des dispositifs scolaires et d’éducation artistique.

Nous visons à encourager les femmes dans les quêtes d’imaginaires, dans l’expression du génie poétique conjugué au féminin. Dans un élan de reconnaissance tentons la mise en lumière de leurs armes miraculeuses. C’est la valorisation d’une parole singulière qui s’exprimera et donnera vie aux espaces de l’Hôtel de région. Pour elles ces moments d’expositions, de performances représentent des occasions de rencontres, d’échanges, de solidarité et d’entraide.

« Quand l’art se fait Femme » que nous souhaitons pérenne, se décline comme un aspect important de la politique culturelle régionale : Associer Art et Artisanat, Economie et Génie créateur, Cohésion sociale et Reconnaissance, Féminité et Humanité. »