Trafic d’une tonne de cocaïne : Le chef condamné à 10 ans de prison ferme

Vues : 1504

Hier le tribunal correctionnel condamné Kevin Doure, sa bande et quelques membres d’un groupe rival dans l’affaire du trafic de cocaïne. Une seule personne obtient la relaxe les autres sont déclarés coupables.

Retour à la case prison pour Kevin Doure. Ce Joséphin de 31 ans, considéré comme le cerveau de ce trafic, a écopé, hier au Palais de Justice de Fort-de-France, d’une peine de 10 ans de prison ferme avec maintien en détention. Ses complices et ennemis sont condamnés à des peines allant de 9 mois de prison avec sursis à 7 ans de prison ferme avec maintien en détention. Le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions du procureur dans la majorité.

En novembre 2013, plus d’une tonne de cocaïne avait été dérobé au Jospéhin de 31 par une bande rivale basée au quartier Godissard. C’est l’un des membres une fois interpellé qui avait donné pour la première fois le nom de Kévin Doure. Peu à peu les enquêteurs remontent l’organisation de malfaiteurs pour arriver au chef. Une dizaine de personnes a été mise en examen.

A la barre tribunal, les petites mains, ceux qui transportaient la cocaïne. Entre ceux qui ont avoué et ceux qui ignoraient ce qu’ils transportaient difficile d’y voir clair. Mais une chose est sûre, les avocats ont tous pointé du doigt l’absence de cocaïne dans cette affaire. Pas un seul gramme n’a été retrouvé.

De son côté Kevin Doure, qui pendant les trois jours d’audience n’a eu de cesse de manifester son ras-le-bol dans ce dossier, a piqué une énième crise. Hier, sans explication, il a demandé à ses deux avocats, directement venus de Métropole, de garder le silence. Mais lui n’a pas hésité à critiquer les juges, le procureur et aussi ceux qui l’avaient dénoncé, les fameuses balances.

A.G