Karl Lagerfeld soupçonné de fraude : il utiliserait une société aux Antilles

Vues : 1691

Selon l’hebdomadaire l’Express, paru ce mercredi 6 janvier, Karl Lagerfeld,  le Directeur de Channel et également photographe de mode aurait caché au fisc la somme de 20 Millions d’euros. L’enquête remonte à des opérations financières sur les six dernières années.

Toujours d ‘après l’Express, le Couturier aurait dissimulé ces sommes grâce à des montages financiers complexes, passant par la France, les États-Unis et les Îles vierges Britanniques (dans l’Archipel Antillais).

Dans le collimateur de Bercy, un studio de photo au Royaume Uni, qui percevrait ses prestations de photographe. Problème, ce fameux studio, le Studio 7L serait abrité dans une librairie toujours au Royaume Uni, alors que ses activités sont en France.
Selon les responsables du Ministère des Finances, les deux maisons-mères en Irlande et en Grande-Bretagne seraient en fait gérées par une société ayant son siège aux Antilles, dans les Îles Vierges.

D’autre part, le Fisc soupçonne le Grand Couturier d’avoir bénéficié d’un redressement fiscal en 1991, considéré comme « très-allégé ». Il s’agirait  de plusieurs dizaines de millions d’euros. Ce redressement a eu lieu à l’époque où Dominique Strauss-Khan était Ministre de l’Économie et des Finances.

Toujours selon les révélations de nos confrères de l’Express, ni Bercy ni l’entourage du Couturier n’ont voulu communiquer sur cette affaire. Les Services de Bercy invoquant le « Secret fiscal ».

Dorothée Audibert-Champenois

Photo : beekoz.fr