Kassav – Hommage : Euzhan Palcy raconte Patrick Saint-Eloi, acteur dans le film « Siméon »

Vues : 466

« J’ai eu beaucoup de bonheur à le diriger car c’était quelqu’un de très attentif, il savait écouter. Patrick Saint-Eloi était conscient qu’il n’était pas un professionnel du cinéma mais il était à sa manière un acteur de la scène musicale».

Ce sont les mots de la réalisatrice Euzhan Palcy qui se souvient du chanteur disparu en 2010 suite à une longue maladie. Invitée à une soirée d’enregistrement d’une émission en hommage à Patrick Saint-Eloi  (chanteur et musicien du groupe Kassav), Info-Dom l’a interpellée.

Et Euzhan Palcy qui a dirigé Patrick Saint-Eloi dans « Siméon », a accepté de parler de l’acteur-chanteur du groupe Kassav qu’elle a côtoyé tout le temps du tournage du film « Siméon ».

La réalisatrice martiniquaise, récemment primée en Afrique du Sud et membre des Académies des Oscars à Hollywood, décrit Patrick Saint-Eloi comme un homme gentil, un amoureux inconditionnel de musique.
« Un chanteur si doué » dit-elle que cela vous donnait envie d’aimer encore plus la musique, à l’entendre, on avait envie de chanter. A plusieurs occasions, Euzhan Palcy a pu accompagner le groupe lors de différents concerts jusqu’au jour où la réalisatrice de la « Rue Cases à Nègres » a eu envie de rendre hommage au groupe Kassav.

En 1992, sortira à l’écran, le long métrage de « Siméon », un film produit par Jean-Louis Monthieux, d’après le scénario de Jean-Pierre Rumeau et d’Euzhan Palcy est joué sur le ton de la magie et de la fantaisie.

Pour la réalisatrice martiniquaise, Patrick Saint-Eloi n’avait pas un rôle très prenant : « il jouait son propre rôle de chanteur » mais ses prestations musicales restent des moments magiques dans le film « Siméon » qui dure un peu plus d’une heure et demi, résume amusée la réalisatrice Euzhan Palcy.

Dans un petit village des Antilles, Siméon, le vieux et sage professeur de musique, fait une chute mortelle alors qu’une fête bat son plein. Pour garder un souvenir de lui, la petite Orélie, seule à veiller le corps, lui coupe sa natte. Elle ignore qu’elle le condamne ainsi à devenir un «soucougnan», un esprit bienfaisant. En effet, nul ne peut pénétrer au royaume des morts s’il n’est pas entier. En quelque sorte réincarné, Siméon convainc Isidore, son fils et son disciple, de poursuivre son oeuvre musicale… (Télérama 1992)

Euzhan Palcy était présente durant l’enregistrement d’une soirée hommage dédiée à Patrick Saint-Eloi sur la chaîne FranceÔ. La réalisatrice née à Sainte-Marie en Martinique a récemment fait part de sa volonté de reprendre la caméra. Son prochain film décrira l’histoire de la célèbre pionnière de l’aviation, Bessie Coleman. La première femme noire aviatrice au monde, elle obtiendra sa licence en 1921 dans une Amérique très marquée par la ségrégation raciale.

Ce mercredi 6 septembre 2017, dans le onzième arrondissement, Alfred Jocksan du magazine en ligne Infos-Dom a recueilli les impressions de la cinéaste, auteur du film « Siméon » qui aura été un témoin des premiers pas de l’acteur-chanteur Patrick Saint-Eloi.

Publié par Antillesboxmail – Dothy sur jeudi 7 septembre 2017

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/C’news Actus Dothy
Images et vidéo C’news Actus Dothy  Itw : Alfred Jocksan d’Infos-Dom


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *