Kim Kardashian menottée et détroussée de plusieurs millions de dollars à Paris

Vues : 5375

De  passage à Paris pour la Fashion Week, le Défilé Printemps-été 2017, la femme de Kanye West, Kim Kardashian 35 ans, a été victime d’un cambriolage. Le gardien d’un hôtel privé parisien à la rue Tronchet dans le huitième arrondissement où loge la starlette n’a pu retenir les voleurs qui ont détroussé la jeune femme de plus de 10 millions d’euros en bijoux, selon la presse française.

C’est dans une posture très choquante que les policiers ont retrouvé Kim kardashian dans son appartement à Paris près de la Madeleine dans la nuit de dimanche à lundi 3 octobre.

Dimanche avant de se rendre dans sa chambre, Kim Kardashian avait assisté à un défilé de la Fashion Week puis à un dîner (image ci-dessous).

kardashian-sunday-nigth-pbk-jpg-famille-2
Tard dans la nuit cinq cambrioleurs sont arrivés cagoulés et en tenue de policier à l’hôtel rue Tronchet où elle dormait. Sitôt dans l’entrée, les hommes ont menacé le gardien du prestigieux hôtel pour qu’il leur indique le numéro de chambre de la célèbre américaine. Tenu en joug, ils ont ligoté pieds et poings le concierge et le garde du corps. Deux des cinq faux policiers ont neutralisé la jeune épouse de Kany West en la menottant dans sa salle de bain. Les cambrioleurs ont fouillé la chambre et contraint la jeune mère de famille à leur remettre ses bijoux, équivalent à 11 millions de dollars.

Selon le communiqué de la porte-parole Ina Treciokas, Kim Kardashian est sonnée mais physiquement indemne. Son mari Kanye West a interrompu une prestation au Festival de Meadows dans le Queens à New York (États-Unis) pour se rendre immédiatement au chevet de sa femme. Sur Twitter, le chanteur et homme d’affaire a posté ce message, une heure après le début de son concert : « Je suis désolé, j’ai une urgence familiale, je dois arrêter le spectacle ». (Ci dessous sa soeur sort de l’appartement rue Tronchet).

kadashian-kendell-jenner-jpg-famille

Pour l’ancienne ministre et porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet « ce qui lui est arrivé est violent et traumatisant ». La candidate à la primaire des Républicains se dit inquiète pour l’image de la France outre-atlantique : « Il y a une urgence générale sur la sécurité à Paris » a rajouté l’ancienne ministre de l’écologie à l’antenne d’Europe 1 ce matin.

kadashian-mail-on-line-jpg-police

Sur les réseaux sociaux les réactions sont mitigés. Les plus agacés sont ceux des internautes français qui, selon le magazine britannique en ligne Incyprus, regrettent d’avoir acheter leur billet 300 dollars pour participer à une Fashion Week qui n’aurait pas tenu ses promesses : « pas à la hauteur de leur argent ».

Dorothée Audibert-Champenois/C’news Actus PhotoCosmopolitan/TheSun