La championne de Tennis, Séréna Williams, a construit une école maternelle en Jamaïque

Vues : 683

Serena Williams la reine des courts de tennis est également une reine d’action humanitaire. Elle a construit une nouvelle bâtisse dans une école primaire, pour des jeunes enfants en grande difficulté.

La star américaine qui s’est déplacée en Jamaïque avec sa propre fondation vient d’inaugurer une école maternelle dans la région de Trelawny où est né Usain Bolt. Sur Instagram, la Championne de Tennis, Séréna Williams, a posté une vidéo le mardi 08 février, où on la voit construire, cet établissement scolaire.

serena 6

Avec les fonds de sa fondation humanitaire et en partenariat avec l’ONG « Helpings Hands » de Karl Hale, La championne américaine a composé une équipe de 25 bénévoles pour réaliser son projet. Séréna a troqué raquettes et jupes courtes contre tee shirt et marteau. Dans les médias du Pays, on découvre la sportive respectant toutes les normes de sécurité : un casque de chantier et des lunettes de protection, elle pose les derniers clous. Son projet qu’elle a planifié durant un an, c’est la construction d’une nouvelle aile dans l’école primaire Salt Marsch dans Trelawny au Nord-Ouest de la Jamaïque, à l’Est de Montego Bay.

serena 3

Aujourd’hui, l’école des petits est prête :  La « Salt Marsh Infant ». Les enfants qui vont fréquenter cette école sont des enfants du niveau préscolaire (une maternelle), de trois à six ans. Le passage de la classe maternelle  à l’école primaire sera plus simple, les enfants seront dans les mêmes locaux. De plus la classe sera subventionnée par le Gouvernement. Pour l’inauguration la Numéro Une mondiale, au 21 Tournois,  s’est entourée de deux athlètes du Pays, Yohan Blake et Warrein Weir.

« Séréna, est réellement une citoyenne du monde, et son action ici fera avancer l’éducation de la jeunesse américaine pour de nombreuses années » a souligné Karl Hale, le Directeur de la Coupe Rogers de Toronto.

serena-williams-jamaique-ecole-jewanda-1

Ce projet que Séréna a baptisé « Travail agréable », est le troisième qu’elle entreprend.
Mais, contrairement aux autres, elle s’est impliquée physiquement, plusieurs jours, durant ce chantier.

Elle qui compte des millions de fans dans le monde, pourra compter sur ses groupies-internautes pour prouver son savoir-faire.

Dorothée Audibert-Champenois

Photos : Instagram Serena Williams