La Martinique gravée sur « l’Arche du Retour » au siège de l’ONU à New-York

Vues : 23

En 2011 à New York, l’UNESCO, à travers le projet la Route de l’Esclave et le Comité du Mémorial Permanent ont lancé un concours international pour la création d’un mémorial permanent au Siège des Nations Unies, en souvenir des victimes de l’esclavage et la traite négrière transatlantique.

«L’Arche du Retour» de Rodney Leon, architecte d’origine haïtienne vivant à New York a été retenue parmi 310 propositions de 83 pays différents.

Le 10 décembre 2014, le Président de Région, Serge LETCHIMY, sur l’invitation du Président de la 69ème session de l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies a prononcé un discours réaffirmant l’association de la Martinique, par sa contribution, à l’édification du Mémorial Permanent dédié aux victimes de l’esclavage et de la Traite Négrière, adopté par les Nations Unies.

A l’occasion de la Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a dévoilé l’Arche du Retour ce 25 mars 2015 lors d’une cérémonie au siège de l’Organisation, à New York.

Ainsi, le nom de la Martinique figure sur ce Mémorial, au même titre que toutes les nations contributrices.

Structure de marbre blanc, l’Arche fait référence aux navires des esclaves. Des symboles culturels et des citations y sont gravés et illustrent graphiquement l’ampleur et la durée de la tragédie de la traite transatlantique.

La délégation martiniquaise était composée de Jean Crusol et de Karine Roy-Camille.

Photo : ONU