La Martinique prête pour accueillir le 1er tour de la Coupe Davis

Vues : 616

Après la décision du 4 décembre, de confier la prochaine rencontre de la Coupe Davis à la Guadeloupe plutôt qu’à la Martinique, la compétition semble relancée entre les deux îles. 

Fraîchement élu à la tête de la Région Guadeloupe,le nouveau Président, Ary Chalus, trouve lui, que la facture pour organiser un tel évènement est trop lourde. Il a évalué les coûts du projet à 4,5 millions d’euros contre 1,5 million initialement.

Et la Martinique ancienne candidate, veut saisir cette opportunité. Elle propose d’accueillir cette prochaine rencontre de tennis, si la Guadeloupe dit non, si elle n’est plus dans le jeu.

Germain Soumbo, le Président de la ligue de tennis de Martinique avait exprimé une grande déception, lors du choix de la Guadeloupe , le 4 Décembre dernier. Trois autres villes étaient candidates : Fort-de-France (Martinique), Rouen (Seine-Maritime) et Albertville (Savoie). La Fédération française de tennis (FFT) avait décidé de confier à la Guadeloupe l’organisation du prochain match de la Coupe Davis. Une confrontation France/Canada est prévue au Vélodrome Amédée-Détraux de Baie-Mahault, ( commune limitrophe de Pointe-à-Pitre) du 4 au 6 mars 2016.

Pour Germain Soumbo (le Président de la ligue de tennis de Martinique), si la Guadeloupe venait à faire défaut, « ce serait regrettable que le premier tour de la Coupe Davis se fasse hors des Antilles ». Selon lui, « il n’y a pas photo entre les deux structures d’accueil proposées » et le stade Pierre-Aliker (en Martinique) est « mieux calibré pour l’organisation d’événements internationaux », et ceci pour un coût moindre.

Mais, là aussi, le Président de la Région à changé (Mr Alfred Marie-Jeanne) ce qui peut changer la donne. Seulement, Germain Soumbo s’organise déjà, il projette de faire appel au secteur privé qui participerait au financement du projet Coupe Davis 2016 . Toujours selon lui, cette opération sportive serait un atout en terme touristique pour l’île pour la région Martinique.

Hier, la réponse du ministre des Sports Patrick Kanner a été clair et ferme, pour lui, c’est la Guadeloupe qui doit organiser le premier tour de la Coupe Davis du 4 au 6 mars contre le Canada. »Je ne sais pas sur quoi il se base. On est déjà très avancé dans le projet. On ne change pas comme ça de lieu à quelques mois de la compétition, c’est une compétition internationale », a dit le ministre sur les antennes de RTL.

En tout cas, lundi, en cas de forfait de l’île sœur, le premier tour de la Coupe Davis France-Canada se tiendra sans doute au stade Pierre-Aliker à Fort-de-France en Martinique.

Dorothée Audibert-Champenois pour PBK


2 commentaires :

  1. Nicolas

    En effet, on ne se désiste pas au dernier moment. Mais, serait-ce trop demander aux organisateurs et responsables, une plus grande transparence concernant le prix que cela coûtera effectivement?…

  2. blackhand

    Vu les problèmes que la Martinique a, je ne crois pas que ces dépenses seraient raisonnable… Ne pétons pas plus haut que notre derrière…

Les commentaires sont fermés