La Martinique prévoit 1 million de touristes en 2020

Vues : 446

La Martinique a mis le turbo pour séduire davantage les touristes de séjour, notamment dans le secteur des croisières, avec un objectif très ambitieux pour 2020.

Même si beaucoup ont pensé que le virus Zika aurait compromis la saison touristique antillaise, Karine Mousseau, présidente du Comité martiniquais du tourisme (CMT) depuis le début de l’année, balaie rapidement le sujet : « Cela nous a perturbés trois semaines avec un petit trou d’air, mais le niveau avant l’épidémie a quasi été retrouvé ».

La Martinique aura accueilli 789 456 visiteurs pendant l’année 2015, toutes nationalités et toutes formules confondues, soit une augmentation de 9,8 % comparativement à 2014 où l’île avait dépassé, pour la première fois depuis 2004, le seuil des 700 000 arrivées.

« Sur le premier quadrimestre de l’année, les indicateurs sont toujours aussi dynamiques avec un bond de la fréquentation touristique de 14 %, et ce, donc, malgré Zika », se réjouit Karine Mousseau.

C’est la Croisière qui permet ces très bons résultats, avec une hausse du nombre des croisiéristes en 2015 de 35,9 %, soit 241 623 passagers en escales. La clientèle américaine est beaucoup plus présente grâce aux nouvelles dessertes de Norwegian Airlines en provenance des États-Unis (New York, Baltimore/Washington DC, Boston) qui seront reconduites l’hiver prochain.

L’île travaille intensément à son attractivité grâce à une stratégie volontariste qui devrait porter ses fruits à l’horizon 2020. Le cap du million de touristes est espéré d’ici quatre ans. Pour ce faire, Karine Mousseau a présenté un plan en trois points.

Parmi les priorités, il s’agit d’aider les hôtels à se restructurer, en mettant l’accent sur le secteur luxueux ou insolite, mais aussi sur l’authenticité : les touristes séjournant en meublé représentent 33 % de la clientèle, une proportion en augmentation constante. « Ces hébergements qui plaisent beaucoup, notamment à une clientèle familiale, doivent être mieux référencés pour être mieux commercialisés et monter en qualité ». La Martinique a effectivement une carte à jouer avec ces petites structures de charme qui mettent en avant l’accueil chaleureux et festif de la destination, estime le CMT.

Autre axe d’action : les croisiéristes, dont la Martinique souhaiterait accroître la durée de séjour, ainsi que les dépenses lors des escales, par des formules combinées. Seulement 30 % des croisiéristes effectuent actuellement une excursion à terre.

Le dernier point important est la valorisation de la basse saison, l’été étant également très agréable aux Antilles, mais mal promu. Des spots télévisés, mais aussi de l’affichage, notamment à Paris, Lyon et Marseille, sont d’ores et déjà programmés cet automne.

Ce sera l’occasion de présenter la nouvelle campagne de marque « La Martinique vous M », pour l’instant véhiculée uniquement sur Internet et les réseaux sociaux.  « Alors que les touristes cherchent des destinations sûres et rassurantes, la Martinique a de vrais atouts auprès de la clientèle française »,  assure Karine Mousseau.

Texte : Mickaël Léonce

Photo : splendia.fr


2 commentaires :

  1. Pierre

    il faudrait enlever toutes les carcasses de voitures et les dechets.
    Les Martiniquais doivent proteger la nature et la beauté de leurs ile

  2. Martinique972

    Concernant la clientèle française : Avant il y avait les rois de FRANCE maintenant il y a les RATS DE FRANCE .
    Dommage je n’ai rien lu concernant la Detaxe ???

Les commentaires sont fermés